De la vie sous l'Antarctique ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 08/02/2013 à 10h04 par kannie.


DE LA VIE SOUS L'ANTARCTIQUE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
De la vie sous l'Antarctique ?

Procédures de Stérilisation : préparation du conteneur de rayonnement ultraviolet. Chaque instrument qui est baissé dans le trou est assaini dans un laboratoire et emballé dans le plastique contenant la solution d'eau oxygénée, transféré ensuite au pont d'entraînement (de forage) et baissé par l'association (le bassin) de lune avant l'entrée dans les eaux sous-glaciaires

 

En Antarctique, les chercheurs américains du projet Wissard viennent d'atteindre le lac sous-glaciaire Whillans, situé à 800 mètres sous la glace. Ils ont effectué les premiers prélèvements de sédiments jamais réalisés sous l'Antarctique.

Ce projet vise à étudier la stabilité de cette région ouest de l'Antarctique qui repose sur un vaste réseau de lacs communicants. L'eau de ces lacs se comporte comme un lubrifiant sous la masse glaciaire qui peut se déplacer par endroits de plus d'un kilomètre par an.

Mais en attendant de mieux comprendre la formation et la structure de l'Antarctique, les chercheurs ont déjà fait une découverte de taille. Les premiers échantillons remontés de ce lac contiennent en effet d'importantes traces d'ADN.

Or, compte tenu des précautions prises et notamment du système combinant l'eau chaude à un appareil de stérilisation émettant des UV, il est peu probable que cet ADN résulte d'une contamination apportée par les chercheurs. Si cette découverte est confirmée, ce serait la deuxième fois, après le lac Vida, que de la vie est découverte dans les eaux sous-glaciaires de l'Antarctique.

Reste à savoir de quelle forme de vie il s'agit. En novembre 2012, des chercheurs américains avaient déjà découvert une nouvelle famille de bactéries étonnante, vivant sans lumière ni oxygène sous la glace du lac Vida, à l'est du continent antarctique. Ces micro-organismes vivaient sans apport d'énergie externe, dans une eau dont le taux de salinité dépasse les 20 % et dont la température est de - 13°C ! (PNAS)

 

Un article de Georges Simmonds, publié par rtflash.fr et relayé par SOS-planete

 

Vue d'ensemble
La vue aérienne du Lac Whillans, forage du site dans l'Antarctique ouest. L'eau chaude forant des installations, le dépôt et des laboratoires de chimie, des générateurs et des installations fondant la neige sont configurés comme un "H" au premier plan. Allant dans le sens des aiguilles d'une montre, des tentes de Four arctiques Jaunes sont à l'arrière, des lignes alors de cargaison et la cuisine complètent la boucle fermée de sécurité de camp principal. Le "SPOT2" (le Pôle antarctique Traverse 2) le campement est dans le coin droit supérieur

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Georges Simmonds

Source : www.rtflash.fr