De la nourriture artificielle en 2050? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/09/2010 à 16h37 par Michel.


DE LA NOURRITURE ARTIFICIELLE EN 2050?

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
De la nourriture artificielle en 2050?

C'est le constat auquel arrivent des scientifiques afin de nourrir les 9 milliards d'humains en vie dans 40 ans.

La fabrication de nourriture artificielle en vaste quantité sera la seule façon de ne pas détruire complètement la planète, selon eux.

Selon une évaluation menée par John Beddington, scientifique en chef pour le compte du gouvernement britannique, des centaines de millions d'individus souffriront quand même de la faim malgré les avancées technologiques comme la modification génétique et la nanotechnologie.

Ceci est dû aux changements climatiques, aux pénuries d'eau potable et à la croissance incessante des besoins en nourriture.

Dans des documents publiés par la Royal Society, ces scientifiques de disciplines et pays variés affirment que même s'il reste peu de territoires disponibles pour la production agricole pour pallier à une demande qui pourrait s'accroître de 70% dans les 40 prochaines années, le défi n'est pas insurmontable.

Pour remédier en partie aux problèmes qui s'annoncent, il y a des moyens jugés évidents comme la réduction du gaspillage de nourriture et une meilleure conservation des aliments dans les pays en voie de développement.

Mais certains offrent des idées nouvelles, proposant de carrément transformer la production mondiale de viande et de lait, au moyen de l'artificialisation et de la nanotechnologie.

L'humanité est aux prises dans un véritable cercle vicieux. La production de nourriture est fortement dépendante du pétrole, qui représente 70% de l'énergie qui y est consacrée.

Mais cette utilisation du pétrole contribue directement aux changements climatiques qui, eux, entraînent des perturbations résultants en sécheresses, inondations, etc., ce qui détruit des récoltes et entraîne donc à son tour des problèmes d'approvisionnement en nourriture.

Le rapport final doit être déposé plus tard cette année lors d'une réunion climatique des Nations unies à Cancun, au Mexique.

Source : The Guardian

C'est aussi la fin du pétrole!





Auteur : The Guardian

Source : matin.branchez-vous.com