De l'Atlantique au Pacifique, un seul océan mondial - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/05/2010 à 16h23 par Frederic.


DE L'ATLANTIQUE AU PACIFIQUE, UN SEUL OCÉAN MONDIAL

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
De l'Atlantique au Pacifique, un seul océan mondial

La majorité des planisphères font la part belle aux continents au détriment de la représentation des océans.

Normal : la cartographie traduit souvent une vision géopolitique du monde telle qu'elle est conçue à Paris, Moscou, Pékin ou Washington.

Pourtant la planète Terre est recouverte à 70 % d'eau !

Dans une note publiée par la revue Mappemonde, le géographe Olivier Serret précise que "ces planisphères nous font perdre de vue qu'il n'y a pas trois ou cinq océans, mais bien un seul océan mondial".

Aussi, Olivier Serret a-t-il souhaité créer un planisphère montrant cet océan mondial de façon ininterrompue :

"La méthode consiste à maintenir la continuité de l'océan mondial au détriment des continents, essentiellement du continent américain coupé et relégué à la périphérie".

Résultat : cette représentation elliptique fait apparaître l'océan mondial à la juste mesure de son emprise ; et la Terre devient bleue comme une orange (dixit Paul Eluard, La Terre est bleue, 1929

Explications provenant du site : http://mappemonde.mgm.fr/num25/mois/moi10101.html

Comment représenter l'océan mondial ?

La planète est recouverte à 70% d'eau.
Pourtant, les représentations planes usuelles de notre Terre privilégient les continents (sauf l'Antarctique) en déformant ou en fragmentant les espaces océaniques.

De ce fait, la représentation d'une circumnavigation (tour du monde) peut s'arrêter en bordure gauche d'une carte pour reprendre à droite.

De surcroît, à la différence des continents qui restent figurés comme des entités distinctes et bien individualisées, ces planisphères nous font perdre de vue qu'il n'y a pas trois ou cinq océans, mais bien un seul océan mondial.

On peut se fixer alors pour objectif de construire un planisphère montrant cet océan mondial de manière continue.

Caractéristiques :

La méthode consiste à maintenir la continuité de l'océan mondial au détriment des continents, essentiellement du continent américain coupé et relégué à la périphérie.

Il s'agit d'une carte marine de représentation elliptique, qui conserve les surfaces (équivalente).

Les pôles ne sont plus aux extrémités du planisphère mais nettement décalés par rapport aux représentations usuelles:

au bas de la carte au centre, pour le Pôle Sud, on reconnaît la forme de l'Antarctique;

et dans la partie haute de la carte, légèrement à gauche, pour le Pôle Nord (l'Arctique étant à peu près reconnaissable, en particulier grâce au Groenland)

Les limites sont d'un côté le détroit de Béring (pour préserver l'intégrité de la partie arctique), de l'autre côté la cordillère des Andes (pour préserver l'intégrité de la partie pacifique).

Le centre de la représentation correspond à peu près à 40° Sud – 85° Est (non loin des îles d'Amsterdam et Saint Paul qui appartiennent à la France).

Quelques applications possibles :

Transports dans l'espace maritime, dynamique de l'océan, les courants, localisation de la faune et de la flore marines

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 





Auteur : Olivier Serret

Source : meridien.canalblog.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • océan - 
  • océans