Dans les coulisses du commerce des animaleries (PETA) - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 23/05/2010 à 18h25 par Phil.


DANS LES COULISSES DU COMMERCE DES ANIMALERIES (PETA)

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Dans les coulisses du commerce des animaleries (PETA)

TRADUCTION APPROXIMATIVE :

Pendant sept mois, un investigateur américain de PETA a enqueté secrètement dans un magasin de vente internationale massive d'animaux à Arlington, au Texas, appelé Exotics Global américain (USGE), qui est l'un des plus gros commerçants d'animaux vendus dans les animaleries.

L'USGE expédie des mammifères, des reptiles, des amphibiens, des arachnides et d'autres espèces partout dans le monde.

60,000 animaux (une estimation prudente), avec un personnel de seulement trois ou quatre personnes pour les soigner.

Les dizaines de milliers de hamsters, gerbilles, hérissons, chinchillas, furets, serpents, lézards, tortues, grenouilles et autres animaux exotiques, comme les wallabies, les paresseux, les fourmiliers et kinkajous survivent.

Beaucoup meurent lentement et douloureusement à la suite d'un emprisonnement cruel continu, dans des cages sévèrement pleines et crasseuses et par manque de soin.

On leur a refusé non seulement tout qu'ils auraient naturellement l'opportunité de faire dans le sauvage, mais aussi l'accomplissement de la plupart de leurs besoins élémentaires : les aliments, l'eau, les soins vétérinaires.

Des primates et d'autres mammifères ont été enfermés à l'intérieur de cages en métal sombres, semblables à des cachots, pendant des semaines, même pendant des mois, entraînant des troubles du comportement : se blessant dans le fait d'essayer de griffer l'intérieur des cages dans une tentative de fuite; en luttant avec d'autres pour l'espace et les aliments ; anorexie et plus.

Des centaines d'écureuils blessés, mourants, lézards et serpents ont été congelés vivants dans le congélateur...

Des animaux sauvages capturés et d'autres issus d'animaux captifs achetés et vendus à travers l'Amérique et dans le monde.

Les animaux sont importés de tous les coins de la planète : Egypte, Salvador, Viêt Nam, le Ghana, Indonésie, Pays-Bas, Hong-Kong, Allemagne, Guyana, Suriname et Nouvelle-Zélande.

Beaucoup d'animaux – comme les wallabies, les serpents, les lézards, les paresseux, tayras, labbas et plus – sont capturés dans leur habitat sauvage et expédiés et vendus comme "animaux de compagnie".

Les animaux qui ont survécu aux voyages épuisants ont fait face à des conditions déplorables quand ils sont finalement arrivés à l'USGE, étant quelquefois gardés pendant des jours ou des semaines dans des taies d'oreiller, ou expédiés dans des boîtes, ou même des bouteilles de boisson de 2 litres – sans aliments ni eau.

Ceux qui ont survécu à l'inanition, la déshydratation, la tension, la maladie et les blessures ont été vendus aux magasins, éleveurs et commerçants dans le monde entier, en incluant le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique, l'Autriche, Taiwan, le Guatemala, l'Allemagne, le Japon, la Suisse, la France, la Chine, la Corée du Sud, la Corée du Nord, la Malaisie, l'Italie, la Hongrie, la Thaïlande, la Suède, l'Espagne, le Canada et les Etats-Unis.

Rejoignez PETA s'il vous plaît dans sa demande au gouvernement britannique d'interdire l'importation d'animaux vivants pour le commerce et de mettre fin à la vente de tous les animaux exotiques comme "animaux de compagnie".

CLIQUEZ ICI POUR SIGNER

Pour en savoir plus sur la situation planétaire





Auteur : C & L

Source : animal-actions.over-blog.com