Cryosat révèle une fonte massive de la banquise - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/02/2013 à 23h26 par Tanka.


CRYOSAT RÉVÈLE UNE FONTE MASSIVE DE LA BANQUISE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Cryosat révèle une fonte massive de la banquise

 

Selon les mesures effectuées par le satellite européen Cryosat, le volume de la banquise arctique a chuté de 36 % en automne au cours des neuf dernières années.

La banquise arctique ne fait pas que diminuer en superficie: son volume se réduit lui aussi comme peau de chagrin. En utilisant les données transmises par le satellite européen Cryosat, une équipe de chercheurs vient de montrer, dans la revue Geophysical Research Letters, que le volume de glace de mer stockée près du pôle Nord a chuté de 36 % en automne et de 9 % en hiver, entre 2003 et 2012.

Si d'autres satellites, comme l'américain ICESat, ont «déjà montré une baisse de la couverture de glace sur l'océan arctique liée au réchauffement du climat, Cryosat permet aux scientifiques d'estimer son volume, un indicateur beaucoup plus précis des changements qui interviennent dans cette région» explique Tommaso Parrinello, responsable de la mission Cryosat à l'Agence spatiale européenne (ESA).

«Troisième dimension»

Lancée le 8 avril 2010 depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan), cette petite sonde de 669 kilogrammes est capable de mesurer, grâce à son altimètre radar Siral conçu et fabriqué par Thales Alenia Space, l'épaisseur de la banquise avec une précision inégalée comprise entre 1 et 3 centimètres. Or, cette «troisième dimension», manquait cruellement aux scientifiques pour évaluer de la manière la plus juste possible les variations saisonnières et interannuelles de la quantité de glace présente près des pôles.

Les deux premières campagnes de mesures réalisées pendant les hivers 2010/2011 et 2011/2012 ont permis aux chercheurs de l'University College de Londres de calculer que l'Arctique a perdu 4300 kilomètres cubes de glace depuis 2008 durant la période automnale et environ 1500 kilomètres cubes pendant l'hiver.

Même si ces résultats, obtenus sur deux ans, ne sont pas suffisants pour indiquer un changement à long terme, la baisse d'épaisseur et de volume de glace survenue entre les hivers 2011 et 2012 pourrait avoir contribué à la diminution record de la surface de la banquise constatée en septembre dernier.

Cette dernière ne s'étendait alors plus que sur 3,61 millions de kilomètres carrés, un minimum jamais atteint depuis que les mesures existent.

 

Un article de Marc Mennessier, publié par lefigaro.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Marc Mennessier

Source : www.lefigaro.fr