Pour mourir de rire: La NASA annonce la venue d'un O.V.N.I. - Brèves vidéos 2020 à gogo! Cliquez ICI

Course aux vaccins et traitements anti Covid-19 : Déjà tous guéris, les chinois vaccinés en masse ! - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/11/2020 à 20h38 par colibrix.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Course aux vaccins et traitements anti Covid-19 : Déjà tous guéris, les chinois vaccinés en masse !

 

            

 

 

 

L'émotion est un langage universel qui n'a pas forcément besoin de la parole

Mais, en quelques mots, nous pouvons tenter de vous livrer notre perception de la situation mondiale :

En ce moment sur Terre, l'une des probablement 300 millions de planètes habitables dans notre seule Galaxie, aujourd'hui donc, tout semble se dévoiler au grand jour. C'est comme si un faisceau d'énigmes se résolvait presque de lui-même et que plus rien ne saurait rester caché.

Il nous suffit d'accueillir ce flux de nouvelles bienveillantes ou pas, et surtout de le retransmettre, de le partager, par tous les moyens pacifiques possibles, avec passion et humilité.

Même si l'ön cherche manifestement à nous embrouiller l'esprit et à nous berner, "bon sang mais c'est bien sûr", la Vie triomphe toujours !

 

 

Une édition associative du vendredi 20 novembre 2020, remise à jour le 21 à 19 h 50 - A partager sans retenue !

 

 

Et si la covid était un reflexe de survie de la Nature, une sorte de défense immunitaire contre la prolifération de notre espèce dominante, prédatrice et irrespectueuse ? Un révélateur de la dangerosité de nos sociétés ?
Cédric et Michel

 

 

 

Et si l'Institut de virologie de Wuhan, bâti pour travailler sur les virus dit "émergeants" avait prélevé la covid-19 sur un pauvre pangolin acheté au marché aux poissons, situé à quelques encablures de là, et aujourd'hui présenté aux yeux du monde, comme une relique sous cloche (voir l'excellent reportage vidéo d'ARTE un poil plus bas)... alors qu'il aurait pu tout simplement être désinfecté

 

 

Et si le Professeur Montagnier, quand même prix Nobel de médecine, n'avait pas tort ? (Demain l'Homme)

 

 

 

Et si Didier Raoult ne venait pas de dire, le 19 novembre 2020, que le vaccin contre la Covid-19 : “C'est de la science-fiction !” ?

 

 

Et si ?
Et si ?
Et si ?

 

Photo du fameux Institut chinois de virologie de Wuhan de type P4, cofinancé par l'industrie pharmaceutique française, sous la houlette de la famille milliardaire des Mérieux, travaillant actuellement à la fabrication de l'un des nombreux vaccins contre la covid-19, voire de tous (puisque cette dynastie a, par ailleurs, des actions dans d'autres firmes pharmaceutiques & Cie)

 

 

Nous vous livrons donc aujourd'hui quelques pièces brutes et sourcées d'un bien trouble puzzle

Sans en tirer quelle qu'hâtive conclusion que ce soit !

Nous tenons à être particulièrement clair à ce sujet, car les amalgammes sont trop faciles. D'autant plus que l'équation comporte un nombre inconcevable d'inconnues !

 

 

Notre intention est juste pour que chacun (à partir de faits vérifiables) puisse se faire sa propre idée et que cette dernière s'approche le possible de la vérité, au sujet du psychodrame mondial qui se joue actuellement sur notre planète, en cette "drôle" d'année 2020

...dont le scénario aurait tout aussi bien pu être écrit par Steven Spielberg ou Stephen King

 

 


 

Comme tous, nous
nageons dans le
cirage mondial;
mais
rassurez-vous,
de notre côté,
tout va bien !

 

 

Nous sommes donc
réellement föus !

 

Et cela pour la simple et bonne raison que la Terre, belle et bien ronde, est carrément en train de devenir un asile psychiatrique géant, construit à la hâte et dans lequel plus personne ne comprend rien à rien, ni les médecins, ni les malades de toutes les théories du complot confondues.

Par contre, pour les administrateurs politiques, nul ne sait !

A noter que la première pierre du monstrueux édifice a été posée, en réalité, depuis au moins 6 à 8.000 ans...

 

 

Bref ! Il existe quand même donc, pour commencer, un faisceau concordant de faits troublants, mais cependant établis et convergents, entre l'industriel pharmaceutique et milliardaire français Alain Mérieux, directeur de l'Institut Mérieux et du laboratoire pharmaceutique lyonnais, ancien maire de Lyon, accusé d'évasion fiscale, co-financier du laboratoire de type P4 de l'institut de virologie de Wuhan (soi-disant hautement sécurisé) et dont il a été nommé à la tête du comité de pilotage.

 

Dans la famille Mérieux,
ici le père, en
compagnie du dictateur
chinois Xi Jinping

 

Nous tenons à préciser que notre Association n'est pas contre les vaccins en général. Nombre de vaccins ont évidemment fait leurs preuves. Il serait idiot de ne pas le reconnaître.

Par contre, nous nous battons, depuis 2009, contre tout vaccin dont le seul objectif est de remplir les poches des milliardaires de l'industrie pharmaceutique.

 

 

Nous l'avons largement prouvé, lors de la grippe H1N1. Nous en profitons aujourd'hui pour remercier Roselyne Bachelot, jadis ministre de la Santé, à propos de son conseil, communiqué par voie postale, à Cédric Mercier, notre cher président-fondateur, de s'en tenir donc uniquement aux conseils du site gouvernemental.

On connait maintenant tous le résultat du fiasco général engendré ! Pauvre Roselyne ! On te M ;o)

 

 

D'abord, il y a l'annonce par les grands médias du lancement prochain de 10 à 22 vaccins anti-covid-19 (Pfizer-BioNTech-Fosum, Moderna, Sanofi-Pasteur-GSK, AstraZeneca-Oxford, Janssen PharmaNovarax et autres Spoutnik V...)

 

 

Cet article d'Europe 1 : Covid-19 : 90% des malades chinois guéris par la médecine traditionnelle (selon la Chine)

 

 

Cette info comme quoi la vaccination massive et obligatoire des chinois avait déjà commencé en septembre avec le vaccin CoronaVac

 

Et enfin, carrément : Coronavirus - Il n'y a plus de malade du Covid-19 hospitalisé à Wuhan, selon les autorités sanitaires chinoises

 

 

Suivant notre instinct de "veillants", ex lanceurs d'alerte, notre Association a fini par tomber sur cet article incroyable, publié par l'US National Library of Medicine/National Institutes of Health et dont nous vous communiquons ci-dessous quelques longs extraits.

Nous vous livrons cette étude, sans aucune arrière-pensée complotiste. A vous de vous faire une idée personnelle de l'inextricable situation de chaos mondial, dans laquelle nous nous retrouvons désormais quasiment tous confinés.

Mis à part donc les chinois qui, à Wuhan, dansent en boite de nuit, sans le moindre masque !!!

 





Puissant reportage vidéo d'ARTE (24:35) - Chine : le paradoxe de Wuhan, berceau de l'épidémie de Covid-19. Il ne devrait pas vous échapper dans l'interview du médecin de l'hôpital franco-chinois de Wuhan, qu'une toute petite phrase finale de rien du tout a été cachée, certainement dans la poche d'un des reporters d'Arte et ce à la barbe des douaniers chinois ;o) - Enceintes à donfff !!!

 

 

Covid-19 : enquête sur le P4 de Wuhan, ce laboratoire en partie financé par la France où a été identifié le virus

Chine : nouvelle étape pour le premier laboratoire P4

Coronavirus : les dangers d'un vaccin élaboré à la hâte

 

 

Étude : La décoction potable de chèvrefeuille accélère la conversion négative des patients COVID-19

Coronavirus. Les Chinois se ruent sur un remède traditionnel

SONDAGE BFMTV - SEULS 4 FRANÇAIS SUR 10 ENVISAGENT DE SE FAIRE VACCINER CONTRE LE COVID-19

 

 

Coronavirus : en Chine, une campagne de vaccination avant la fin des tests en laboratoire

Covid-19 : 90% des malades chinois guéris par la médecine traditionnelle (selon la Chine)

Pour les troubles mentaux, ce deuxième confinement est une bombe à retardement

 

 

Cerise sur
le gâteau :

Les masques chirurgicaux sont lavables à 60° et réutilisables dix fois, selon une étude d'UFC-Que Choisir

 

 

Combattre
la COVID-19
avec la médecine
traditionnelle
chinoise et
occidentale
intégrées

 

 

COVID-19, une maladie infectieuse causée par le coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV-2), s'est répandue dans le monde entier. La Chine est parvenue à endiguer rapidement cette maladie hautement infectieuse en suivant les principes de détection précoce, de quarantaine précoce et de traitement précoce avec la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée.

L'inclusion de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) dans le protocole chinois est basée sur son expérience historique réussie dans la lutte contre la peste. Les résultats actuels ont montré que la médecine chinoise peut réduire l'incidence des événements graves ou critiques, améliorer la récupération clinique et aider à soulager les symptômes tels que la toux ou la fièvre.

 

 

À ce jour, il y a plus de 133 études cliniques enregistrées en cours sur la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée. Les trois médicaments brevetés chinois (Lianhua Qingwen Keli/Jiaonang (Forsythiae et Honeysuckle Flower Pestilence Clearing Granules/Capsules), Jinhua Qinggan Keli (Honeysuckle Flower Cold-Relief Granules) et Xuebijing (Stasis-Resolving & Toxin-Removing) Injection ont été officiellement approuvés par la National Medical Products Administration pour lister la COVID-19 comme indication supplémentaire. Les études pharmacologiques ont suggéré que la médecine chinoise est efficace contre la COVID-19 probablement grâce à sa régulation dirigée par l'hôte et à certains effets antiviraux.

La médecine traditionnelle chinoise a joué un rôle indispensable dans le traitement de la COVID-19 en association avec la médecine occidentale. Cela pourrait réduire l'incidence des événements graves ou critiques et aider à soulager les symptômes. Les mécanismes possibles pourraient être liés à sa régulation dirigée par l'hôte et à certains effets antiviraux.

 

 

La maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) est une maladie infectieuse émergente causée par le coronavirus SRAS 2 (SARS-CoV-2). Les personnes atteintes de COVID-19 ont présenté un large éventail de symptômes allant de symptômes bénins tels que fièvre, toux et fatigue, à des maladies graves telles que le syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) probablement précipité par un orage cytokinique

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré l'épidémie de COVID-19 une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) le 30 janvier 2020 et une pandémie le 11 mars 2020. Depuis l'épidémie, la Chine a pris des interventions de santé publique sans précédent pour contenir la propagation du virus en Chine, et a réussi à contenir rapidement l'infection COVID-19 en suivant les principes de détection précoce, de quarantaine précoce et de traitement précoce.

 

 

Le protocole de traitement de la Chine utilisant la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée a attiré une attention croissante de la communauté internationale. Depuis l'épidémie de COVID-19, la Commission nationale de la santé de Chine a publié sept versions du protocole de diagnostic et de traitement de la COVID-19.

Le traitement de la médecine traditionnelle chinoise a été inclus dans la troisième version du protocole de traitement intégratif officiellement publié le 22 janvier 2020. Un ensemble de preuves issues de la pratique clinique et de la recherche a montré que la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée jouait un rôle important dans la bataille fructueuse de la Chine contre la COVID -19.

 

 

Protocole chinois pour le traitement de la COVID-19

 

Après l'épidémie de COVID-19, la Commission nationale de la santé de Chine a publié le protocole de diagnostic et de traitement et recommandé des candidats médicaments antiviraux. L'Administration nationale de la médecine traditionnelle chinoise a recommandé la médecine traditionnelle chinoise basée sur l'identification des modèles du point de vue de la MTC. Jusqu'à présent, le protocole a été mis à jour sept fois.

Le protocole classe les cas confirmés en cas légers, modérés, graves et critiques, et recommande l'utilisation de médicaments antiviraux susceptibles de lutter contre la COVID-19, par exemple, le phosphate de chloroquine (500 mg bid pour les adultes), l'arbidol (200 mg tid pour adultes) et une association de ribavirine et d'interféron ou de lopinavir/ritonavir.

 

 

La suite de l'étude
chinoise n'est précieuse
que pour les passionnés

Pour la sauter,
merci de cliquer ICI

...ou de jeter une oreille sur cette vidéo-Slam (05:51) de Grand Corps Malade et Richard Bohringer (Course contre la honte), dénichée hier par nos bons amis de la montagne - Enceintes à donfff !!! Mais n'oubliez surtout pas de visionner le reportage d'ARTE (24:35)

 

 

Il n'existe pas encore de médicament antiviral spécifique pour prévenir ou traiter cette affection. Ces recommandations sont basées sur l'expérience dans le traitement de l'infection du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).

Juste après l'épidémie de COVID-19, les médecins de médecine traditionnelle chinoise se sont précipités sur la ligne de front de l'épidémie pour travailler avec des médecins de médecine moderne pour contrôler la maladie et collecter des données cliniques du point de vue de la MTC. Ces informations de première main sont essentielles pour l'identification des modèles, les recommandations de traitement et le protocole national de prévention et de traitement. Leur article de recherche a été publié en ligne le 29 janvier 2020.

 

 

Au fur et à mesure que nous en apprenons davantage sur la COVID-19, le protocole de traitement de la médecine traditionnelle chinoise est continuellement mis à jour.

Dans la version d'essai 3, il n'y avait aucun stade de la maladie; seulement quatre modèles et quatre formules recommandées pour référence clinique.

Dans la version d'essai 4, il y avait deux périodes : l'observation médicale (pour les cas suspects) et le traitement clinique (pour les cas confirmés). Le traitement clinique a ensuite été classé en quatre stades (précoce/léger, moyen/modéré, sévère et convalescent).

 

 

Le protocole recommandait cinq types de médicaments brevetés chinois pour les patients pendant l'observation médicale.

Ceux-ci incluent Huoxiang Zhengqi Wan (pilules corrigeant le Qi Agastache), Lianhua Qingwen Zhiji (préparations pour éliminer la peste des fleurs de Forsythiae et de chèvrefeuille), Shufeng Jiedu Keli (granules expulsant le vent et éliminant les toxines) et Fangfeng Tongsheng Zhiji (Préparations de clarification thermique pour Saposhnikoviae.

Outre la décoction de médecine traditionnelle chinoise individualisée, le protocole recommandait également quatre injections de médecine chinoise pour les patients pendant le traitement clinique.

 

 

Dans les versions d'essai 6 et 7, le protocole recommandait une formule spécifique contre la COVID-19 - Qingfei Paidu Tang (décoction de nettoyage des poumons et d'élimination des toxines), ainsi que des formules modifiées pour différentes étapes (légère, modérée, sévère, critique et convalescence).

En outre, Fangfeng Tongsheng Zhiji a été retiré des listes recommandées de médicaments brevetés chinois et quatre injections de médecine chinoise ont été ajoutées, y compris Reduning Injection, Tanreqing Injection, Xingnaojing Injection (ingrédients principaux : moschus, bornéol, Gardeniae Fructus, etc.) et Shenmai Injection (ingrédients: ginseng rouge et tubercule ophiopogon).

 

 

La plupart des théories fondamentales de la médecine traditionnelle chinoise sont fondées sur le Huang Di Nei Jing (Classique intérieur de l'empereur jaune), un ancien texte médical chinois écrit au IIe siècle avant notre ère. Ce texte mentionnait l'idée de «prévention avant l'apparition de la maladie» et les stratégies de «prévention de la transmission après survenue» et de «prévention de la récidive après guérison».

Les mesures visant à «prévenir avant l'apparition de la maladie» comprennent le fait de rester à l'écart de la source de l'infection, de couper la voie de transmission, de minimiser l'impact environnemental sur la population sensible et de renforcer la capacité d'auto-défense du corps contre les agents pathogènes.

Après l'apparition de la maladie, des mesures actives doivent être prises pour empêcher que des conditions bénignes ne deviennent graves ou critiques. Il est également important de prendre des précautions pour éviter la récidive lors de la guérison.

En médecine traditionnelle chinoise, les principes essentiels de la prévention et du traitement des maladies sont de «renforcer le qi sain (anti-pathogène) et d'éliminer le qi pathogène» et de «traiter les maladies selon trois catégories de facteurs étiologiques».

 

 

Pour renforcer un qi sain, il faut réguler les fonctions corporelles, atteindre l'homéostasie et maximiser la capacité d'auto-défense du corps. En plus de la décoction de médecine chinoise ou de la médecine brevetée, les méthodes d'intervention non médicamenteuses comprennent l'acupuncture, le tuina (massage thérapeutique chinois), le qigong, l'ajustement mental et la nutrition.

Pour traiter la maladie selon trois catégories de trois facteurs étiologiques, le médecin doit mener une intervention de précision individualisée selon le moment, la région géographique et les groupes de population.

Les formules recommandées dans le protocole chinois pour le diagnostic et le traitement de la COVID-19 ont tous été prouvés efficaces dans la longue histoire de la lutte contre les maladies infectieuses.

L'innocuité et l'efficacité de certaines formules ont été prouvées par des essais cliniques fondés sur des preuves, par exemple Ma Xing Shi Gan Tang (décoction d'éphédra, de noyau d'abricot, de gypse et de réglisse) - Yin Qiao San (poudre de Lonicera et de Forsythia) pour H1N1.

 

 

État actuel des études cliniques sur la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée pour traiter la COVID-19

 

Contrairement à la médecine moderne fondée sur des preuves, la médecine traditionnelle chinoise est une médecine empirique développée sur la base d'observations cliniques accumulées au cours de siècles de pratique.

Il traite non seulement du facteur étiologique pour éradiquer le microbien pathogène, mais soutient également la fonction immunitaire du corps pour aider à combattre la maladie et en atténuer les conséquences.

Dans les temps anciens, face à une maladie infectieuse, des agents pathogènes spécifiques ne pouvaient pas être identifiés; cependant, les médecins pouvaient observer le signe et les symptômes du patient, évaluer l'état et développer des stratégies et des formules pour les différentes étapes de la maladie.

Jusqu'à présent, il existe plus de 133 études cliniques enregistrées en cours sur la MTC/médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée. Les résultats de 16 articles publiés sur ce sujet et une revue systématique de 8 essais cliniques (804 cas) ont suggéré que la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée peut réduire l'incidence des événements graves ou critiques, améliorer la récupération clinique et aider à soulager les symptômes.

 

 

Aperçu des études cliniques enregistrées

 

Une recherche a été effectuée dans les registres d'essais cliniques des essais cliniques privés et publics dans le monde entier. Nous avons sélectionné les registres d'essais cliniques chinois et américains. Notre stratégie de recherche a été conçue pour identifier tous les essais cliniques enregistrés pour COVID-19.

Les termes de recherche suivants ont été utilisés pour notre recherche afin de capturer des études pertinentes : «2019 novel coronavirus», «2019-nCoV», «COVID-19», «SARS-CoV-2» et «new coronavirus pneumonia (en chinois)» . Les critères d'éligibilité ont été élaborés à l'aide du cadre d'étude de type PICOS (Patient Intervention Comparison Outcomes Study).

Jusqu'au 25 mars 2020, 642 essais cliniques enregistrés sur la COVID-19 ont été extraits du Chinese Clinical Trial Registry (ChinCTR) et de ClinicalTrials.org, parmi lesquels 514 étaient enregistrés dans le ChinCTR et 133 concernaient la médecine traditionnelle chinoise/la médecine traditionnelle chinoise et occidentale intégrée.

Les sujets de recherche des 133 essais comprennent les cas confirmés (légers, modérés et convalescents), les cas suspects et ceux qui ont été en contact étroit avec un cas confirmé. La taille de l'échantillon prévue était de 52 744 cas.

 

 

Processus d'examen éthique

 

Depuis l'éclosion de l'épidémie de COVID-19, des examens éthiques ont été effectués sur toutes les études cliniques connexes pour protéger les participants à la recherche. Le 30 janvier 2020, le consensus sur la gestion des essais cliniques dans le cadre de la réponse de premier niveau en cas d'urgence majeure de santé publique a été publié lors des forums chinois sur le renforcement des capacités de recherche clinique et la protection des participants humains à la recherche.

 

Rôle des résultats de recherche actuels dans la pratique clinique

 

 

Selon une étude rétrospective sur 1305 cas de COVID-19 traités à l'hôpital de l'Université de Wuhan à Tongren, les patients qui prenaient des préparations de médecine chinoise avaient un risque de décès plus faible que ceux qui n'en avaient pas; les patients sévères/gravement malades avaient un risque de décès 74,364 fois plus élevé que les patients atteints de maladies modérées et les patients avec des conditions médicales préexistantes avaient un risque de décès 29,42 fois plus élevé.

L'application de la MTC dans le traitement des patients atteints de COVID-19 s'inspire largement du traitement du SRAS à la fin de 2002. Différente de la médecine occidentale, la MTC a exercé des effets antiviraux et immunitaires à large spectre pour traiter la COVID-19.

Par exemple, Lianhua Qingwen Capsules a exercé son activité anti-coronavirus en inhibant la réplication du SARS-CoV-2 et en réduisant la libération de cytokines par les cellules hôtes, soutenant ainsi l'application clinique du COVID-19.

De plus, Liu Shen Capsule a considérablement inhibé la réplication du SARS-CoV-2 dans les cellules Vero E6, réduit considérablement la production de cytokines pro-inflammatoires.

 

 

Avec de multiples composants, de multiples cibles et de multiples liens, les formules de médecine chinoise composées produisent une régulation globale du corps.

Des études ont montré que certains médicaments chinois inhibent indirectement la croissance du virus via une régulation dirigée par l'hôte pour stimuler la fonction immunitaire de l'hôte ou inhiber la réponse inflammatoire médiée par le virus, et certains médicaments chinois peuvent directement présenter des effets antiviraux à large spectre, tels que Jin Yin Hua (Flos Lonicerae Japonicae), Huang Qin (Radix Scutellariae) et Da Qing Ye (Folium Isatidis).

Au cours de la dernière décennie, les scientifiques ont confirmé plusieurs composants de la Médecine Thérapeutique Chinoise (TCM) avec une activité de régulation immunitaire et antivirale.

En raison de la similitude du SARS-CoV-2 et d'autres virus à ARN, ces composés naturels issus du TCM dans les études précédentes peuvent avoir la capacité d'inhiber le SARS-CoV-2.

Yang et coll ont résumé les formules d'herbes TCM contre le SRAS-CoV et les essais cliniques en cours de TCM pour le traitement de l'infection par le SRAS-CoV-2.

 

 

De plus, grâce à l'analyse des dossiers historiques sur la prévention et le traitement des infections par le SRAS et la grippe H1N1 et la fréquence de la MTC utilisée dans 23 provinces, Luo et al a conclu que les herbes les plus fréquemment utilisées contenaient Astragali Radix (Huang Qi), Radix glycyrrhizae (Gan Cao), Saposhnikoviae Radix (Fang Feng), Atractylodis Macrocephalae Rhizoma (Bai Zhu), Lonicerae Japonicae Flos (Jin Yin Hua) et Forsythia Fructus (Lian Qiao).

La COVID-19 causé par le SRAS-CoV-2 est principalement associé à une réplication rapide du virus, à une infiltration massive de cellules inflammatoires et à des réponses cytokines pro-inflammatoires élevées.

TCM fonctionne non seulement pour inhiber le virus, mais pour bloquer l'infection, réguler la réponse immunitaire, couper le choc cytokinique inflammatoire et favoriser la réparation du corps.

Une étude pharmacologique en réseau a suggéré que la formule du composé Qingfei Paidu Decoction contient 948 composants chimiques, qui agissent via la modulation de 790 protéines cibles potentielles.

Les interactions protéine-protéine peuvent former un réseau moléculaire. Comme les modulations de ces cibles peuvent réguler les voies liées à l'immunité et aux cytokines, inhiber l'activation des cytokines et ainsi médier la réponse immunitaire hyperactive et réduire l'inflammation, il a été démontré que de multiples composants actifs de la médecine chinoise protègent les organes contre les infections virales et la réplication virale et les facteurs inflammatoires secondaires.

 

 

Dans le protocole de traitement de la médecine traditionnelle chinoise contre la COVID-19, Xuanfei Paidu Keli (granules de dispersion pulmonaire et d'élimination des toxines), Shengjiang San, Sangju Yin (feuille de mûrier et Chrysanthemum boissons), Yinqiao San ( Lonicera et forsythia en poudre), Lianhua Qingwen Jiaonang (Forsythiae et fleur de chèvrefeuille Pestilence-compensation Capsules), Maxing Shigan Tang (Ephedra, noyau d' abricot, de gypse et Décoction Réglisse), Maxing Yigan Tang (décoction d'éphédra, de noyau d'abricot, de coicis et de réglisse), Haoqin Qingdan Tang (décoction d'absinthe douce et de scutellaria), Xueshi Wuye Lugen Tang (décoction de rhizome aux cinq feuilles de Xue) et Kangbingdu Keli (granules antiviraux) fonctionnent à la fois pour le virus et le corps humain.

Huoxiang Zhengqi formule, Jinhua Qinggan Granules, Lianhua Qingwen Capsules, Maxing Shigan Tang, Injection Xuebijing, Qingfei Paidu Tang, Dayuan Yin (Arecae et Magnolia officinalis liquide), Xiaochaihu Tang (Minor Bupleurum Décoction), Radix Maidong Tan g (Glehniae et Ophiopogon décoction), Qingwen Baidu San (poudre de résolution des toxines pour éliminer l'épidémie), Shenzhu San (poudre d'Atractylodis et d'Angelicae Dahuricae), Huanglian Jiedu Tang (Coptis Toxin-Resolving Decoction), Shengmai Injection et Xuebijing Injection peuvent aider dans les cas de COVID-19 en réduisant l'expression des facteurs inflammatoires, en inhibant la tempête de cytokines, en diminuant le stress oxydatif et l'apoptose, en stimulant les fonctions immunitaires, en régulant le métabolisme énergétique, en stimulant les nutriments absorption et métabolisme, amélioration de la fonction cardio-pulmonaire et modulation du système nerveux.

 

 

La pandémie COVID-19 est un rappel brutal du défi permanent posé par les agents pathogènes infectieux émergents et réémergents. L'épidémie de cette infection n'était pas la première menace et ne sera pas la dernière. Nous devons être mieux préparés pour faire face à ces flambées d'infection, en particulier lorsqu'il n'y a pas de médicaments, ni d'approches spécifiques pour la gestion.

De plus, les médecins de la MTC, avec leur expérience et leur compréhension des maladies infectieuses, peuvent souvent remarquer des manifestations spéciales à un stade précoce qui peuvent ne pas être prises en compte par la médecine conventionnelle. Par exemple, le traitement de la médecine traditionnelle chinoise dans le protocole de la version d'essai 3 a clairement indiqué que les cas de COVID-19 ne développent pas nécessairement de fièvre, alors que la médecine conventionnelle fait de la fièvre l'un des premiers symptômes nécessaires pour identifier les patients.

Malgré le grand nombre d'essais cliniques enregistrés, il existe encore de nombreuses limites. Nous pensons qu'il est nécessaire d'éviter les études en double et de mener des essais cliniques appropriés pour satisfaire les caractéristiques de la MTC et le contrôle de l'épidémie.

Une conception rationnelle des essais cliniques sur la COVID-19 devrait mettre les intérêts des patients en premier.

Les études en cours de la MTC sur le mécanisme d'action de la COVID-19 représentent les futures orientations de recherche en médecine chinoise. Celles-ci comprennent la conservation et l'utilisation durable des ressources de la médecine chinoise et des études sur leurs composants actifs et leur mécanisme d'action, les techniques de normalisation et de contrôle de la qualité, les nouveaux composés de médecine chinoise, l'évaluation de l'efficacité et les études cliniques, et les technologies industrielles modernes.

 

 

Les théories essentielles et les expériences cliniques méritent d'être étudiées plus avant en utilisant des concepts et des approches modernes.

Aujourd'hui, avec l'aide de la technologie du big data, de la biologie des systèmes, de la pharmacologie intégrative, de la pharmacologie des réseaux et des progrès en sciences de l'information et de l'informatique, de la chimie et des sciences de la vie, nous pouvons maintenant développer un dépistage et une évaluation multidisciplinaires et à plusieurs niveaux pour mieux comprendre les composants efficaces, le mécanisme d'action et le modèle de prescription contre la COVID-19.

De la lutte mondiale en cours contre la COVID-19, l'intégration de la médecine traditionnelle chinoise et moderne peut être une expérience précieuse car elle peut contribuer à un progrès global de la médecine humaine.

Nous remercions le professeur Kaixian Chen pour ses précieuses instructions et suggestions. Cette étude a été parrainée par le projet majeur national de science et technologie «Construction de la plate-forme GCP pour la prévention et le contrôle des maladies infectieuses en médecine chinoise», Projet de recherche scientifique de la Commission de la santé municipale de Shanghai sur la médecine traditionnelle chinoise pour la prévention et le traitement de COVID-19, et Programme de recherche scientifique d'urgence de l'Université de médecine traditionnelle chinoise de Shanghai.

 

 

Source de cette longue étude : US National Library of Medicine - National Institutes of Health

 





 

En prévision pour demain ou la semaine prochaine (selon Big Data) un article qui en dit encore plus long sur le seul "complot" crédible, celui des lobbies pharmaceutiques, agroalimentaires, énergétiques, gafatiques, politiques, financiers ou autres.

Bref sur la panoplie (de mensonges des milliardaires), si évidente qu'elle crève les yeux des aveugles cons nés

Revenants, revenez ! Vous n'en reviendrez pas !

 

 

Il fallait ce choc: l'Humanité déboussolée par ce drôle de virus créé par l'opération du St Esprit ? - Demain l'Homme

Après le choc, le monde d'après ? Plateforme Participative pour un Futur Meilleur (MAJ permanente) - Demain l'Homme

BONNE NOUVELLE du 19 novembre 2020 : l'immunité pourrait finalement durer "des années"

 

 

Liberté d'expression ? 45.000 €uros et 1 an de trou, si l'on diffuse une photo de policiers en action - Demain l'Homme

Confinement épisode 2 : Le taux de dépression est passé de 10 à 21% dans la population en 6 semaines. Les dépressions explosent !

Et si la covid avait l'intelligence de rendre infertile cette espèce qui détruit toutes les autres ? - Demain l'Homme

 

 

Merci de prendre l'alerte suivante très au sérieux, c'est vraiment URGENT et décisif

 

Les fondateurs de l'Association Terre "sacrée" (parce qu'on la ma$$acre !) viennent d'investir un peu plus de 3.000 €uros pour l'amélioration de ce site web "libre". Romain, notre programmeur de haut vol, nous prie de patienter jusqu'à la fin de l'année, avant la mise en ligne de la nouvelle version responsive du présent module de news

 

Ah ! Öoooo !!! Une infirmière vient jeudi d'adhérer à l'Association qui gère le site Demain L'Homme. Nous avons ainsi reçu 875 €uros depuis... début janvier 2020. Il reste donc 2.125 €uros à trouver. Merci aux présents visiteurs ayant l'intime conviction que nous ne sommes pas milliardaires et que, chez nous, chacun peut "faire sa part" les yeux fermés et grands ou verts !

 

 

Rejoignons-nous !

Avant qu'il ne soit
TROP TARD !

 

 

Je te chéris du plus profond de mon être et te protège de mon mieux, Terre Nature, toi qui est la mère de tous les vivants. Michel

 

 

Le monde est si vaste, nous sommes si petits et si peu à partager courageusement; mais unis par l'amitié, nous sommes des géants !

 

 

 

 


 

 

Site
associatif
et dynamique
La dynamite
du coeur !

 

Pages officielles sur les Réseaux Sociaux

         

 





 

 

 

 

 

 

...GRATUIT : Etre informé en live des publications de l'Association

 

Nos sociétés doivent maintenant se repenser, individuellement et collectivement, développer des trésors d'ingéniosité et réfléchir au message vivant, transmis par le génie viral de la "sacrée" covid.

Tout mettre en place pour un Futur Meilleur qui tienne compte de la misère des gens, du dérèglement climatique de notre planète, ainsi que de l'extermination obscène des espèces.

 

 

A vrai dire, plus rien ne doit jamais être comme avant !

Repenser notre système économique mondial est une nécessité fondamentale et une urgence vitale, sous peine de vite sombrer dans le chaos social et environnemental...

 


Playlistes du youtubeur Cèdre, lanceur d'alerte de Demain l'Homme, ex SOS-planete - une-seule-terre.org
   

 

 

 

 

 

Vous n'allez pas en croire vos oreilles : "Foutez-vous la Paix !" Commencez à vivre de Fabrice Midal - L'atelier

Il fallait ce choc: l'Humanité déboussolée par ce drôle de virus créé par l'opération du St Esprit ? - L'atelier

 

 

 

 

 

Info à
partager

avec le sourire
au sein de votre
réseau social

 

 


Aux @ctes,
citoyens !

Votre don est une
force indiscutable

 

Il n'y a pas de
petite part
,
du
moment qu'elle
vient de
Söi

 

 

 

Même si l'on sait
que C bel et bien
l'intention qui c
ompte, l'investis
sement réel, quant
à lui, ne fait
pas de mal !

 

Pour causer, veuillez
au préalable nous contacter

 

 

 

Etre bien informé et pouvoir agir sur le climat social et environnemental. Tout va si vite ! Vous n'allez pas en croire vos yeux ;o) Carpe Diem durable

 

......

 

 

 

Partager

 

 

Auteur : Demain l'Homme - 3pfmd.info - Plateforme Participative et Pacifique pour un Futur Meilleur et Durable - Association Terre "sacrée", parce qu'on la ma$$acre !

  • Lire les commentaires
  • Modifier cette actualité
  • Contacter colibrix
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.