La Race humaine n'est pas au-dessus de la Nature. Toutes les espèces en vie sont dans le même bateau

Costa Rica: un barrage menace la forêt tropicale et ses habitants - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/05/2011 à 11h32 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Costa Rica: un barrage menace la forêt tropicale et ses habitants

 
Depuis des années déjà, les groupes indigènes s'opposent au projet de barrage hydroélectrique dans la vallée de Térraba dans le Sud du Costa Rica. Tout avait été décidé sans eux. C'était en 2006.

La centrale hydroélectrique El Diquis doit produire 680 mégawatts d'électricité, dont 90% prévus pour l'exportation. Le lac de barrage nécessite la destruction de plus de 2.200 hectares de forêt tropicale.

Cette forêt, dans la vallée de Térraba, est la réserve protégée des Teribes, un groupe indigène de 750 personnes.

Ces derniers résident depuis des siècles dans une zone qui jadis couvrait 9000 hectares. Il ne leur reste à ce jour que seulement 10% de cette surface suite à une vague de colonisation illégale.

Le gouvernement du Costa Rica a laissé les non-autochtones s'aproprier leurs terres. Si le barrage venait à voir le jour, il n'y aurait plus de futur possible pour la communauté Teribe, son dernier reste de forêt étant engloutie.

Ces derniers jours, James Anaya, raporteur spécial de l'ONU sur la situation des droits humains et libertés fondamentales des peuples autochtones, s'est rendu dans la vallée de Térraba pour se faire une idée de la situation.

Suite à ses entretiens avec les représentants de la communauté Terribe d'une part et de la société publique ICE (Instituto Costarricense de Electricidad), il fut décidé d'arrêter temporairement le chantier, la réserve indigène ayant déjà perdu 20 hectares.

"Nous avons un droit de regard sur les projets mis en oeuvre sur notre territoire", déclare Manuel Villanueva, représentant de l'association ASSODINT (l'Association pour la défense des droits des peuples indigènes Teribe).

"Nous avons nos propres idées sur le développement et la façon dont notre environnement peut être protégé." La minorité indigène est systématiquement désavantagée par le gouvernement costaricain.

Le pays a ratifié en 1993 la convention 169 de l'Organisation Internationale du Travail (OIT) s'engageant à donner accès aux indigènes à toutes les informations disponibles concernant les conséquences sociales et environnementales des projets économiques sur leur territoire.

Le gouvernement du Costa Rica a cependant ignoré cet engagement envers le peuple Teribe. Il ne s'agit pas seulement de la négation du droit à s'auto-administrer de manière autonome mais aussi du grave danger de voir disparaitre les moyens de subsistance et l'identité culturelle des indigènes.

Le peuple Teribe vit depuis des siècles dans et de la forêt, la gérant de manière durable, la considérant comme son centre spirituel. En submergeant la forêt tropicale, le barrage détruirait non seulement de nombreuses espèces végétales et animales mais aussi 300 sites archéologiques du patrimoine culturel Teribe.

Ecrivez au ministre du commerce du Costa Rica, et à leur ambassadeur en France. Le droit des peuples indigènes à s'administrer eux-mêmes doit être respecté. Les forêts tropicales doivent demeurer un habitat naturel. Par ailleurs, toutes les informations disponibles sur le projet El Diquis doivent être rendues publiques.

 

Un article publié par SauvonsLaForêt

 

Note de geof : Pour signer la pétition, suivre le lien utile
 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : SauvonsLaForêt

Source : www.sauvonslaforet.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.