Quoi de neuf sous le Soleil ? Bientôt une nouvelle Terre ? - Le Futur est forcément entre nos mains

Convention internationale pour un salaire minimum mondial - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 20/12/2013 à 23h56 par Colterane.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Convention internationale pour un salaire minimum mondial

 

Organisation à but non lucratif, indépendante et non soumise à des subventions publiques ou privées, fondée pour engendrer une convention internationale visant à instaurer un salaire minimum mondial spécifique à l'exportation.

Partout dans le monde, la plupart des consommateurs et travailleurs souhaitent l'éradication de conditions de travail proches de l'esclavage et accueilleraient favorablement l'instauration d'un salaire minimum mondial.

La dernière convention internationale contre l'esclavage fut organisée par la Ligue des Nations en 1926 et signée par 99 pays. Depuis, aucune autre mesure globale n'a été prise pour améliorer les conditions de travail et de rémunération des populations les plus fragiles.

Aussi, dans un contexte de mondialisation sauvage où seul le profit fait loi, il est maintenant nécessaire et urgent de définir de nouvelles règles pour éradiquer des conditions de travail proches de l'esclavage.

Il convient de réunir les deux principaux marchés de consommateurs et le plus grand nombre de pays en émergents ou en développement, pour la signature d'un accord. Ce protocole pourrait d'abord concerner les salariés dont l'activité est liée à l'exportation vers les USA et l'UE.

 

Un salaire minimum mondial pour abolir l'esclavage

"L'éradication de conditions de travail proches de l'esclavage passe d'abord par une digne rémunération"

UN SALAIRE DÉCENT PEUT CONSTITUER UN OUTIL DE RESPECT DES DROITS HUMAINS

 

Lettre à :

- Barak OBAMA, président des Etats Unis d'Amérique,

- José Manuel BARROSO, président de la Commission Européenne,

- Robert AZEVEDO, directeur général de l'OMC,

- Guy RYDER, directeur général de l'OIT,

- et tous les chefs d'Etats des pays émergents ou en développement.

 
(...)

 

Pour la lire dans sa totalité, cliquer ICI

 

Un sujet traité par Francis JOURNOT, publié par international-convention-for-minimum-wage.org et relayé par  

SOS-planete

 

 

Ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. Étienne de La Boétie

 

Rebondissements pour les 30 de l'Arctique et boycott des JO 2014

Carte postale de Sotchi : dossier de SOS-planete, destiné à la Presse

Lettre d'un visiteur à l'équipe des lanceurs d'alerte de SOS-planete

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

Auteur : Francis JOURNOT

Source : www.international-convention-for-minimum-wage.org

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Colterane
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.