Contrôles environnementaux des producteurs de terres rares - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/07/2011 à 18h34 par Kannie.


CONTRÔLES ENVIRONNEMENTAUX DES PRODUCTEURS DE TERRES RARES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Contrôles environnementaux des producteurs de terres rares

 

Titre initial :
Les entreprises chinoises de terres rares désirent passer les contrôles environnementaux

 

Les entreprises chinoises de terres rares sont occupées à renouveler leurs équipements de production et à installer des systèmes de protection de l'environnement afin de répondre aux normes plus strictes en matière de protection de l'environnement établies par le pays, a rapporté vendredi le China Securities Journal.

Le ministère chinois de la Protection de l'Environnement a publié en avril un communiqué, indiquant que le pays allait effectuer cette année une série de contrôles environnementaux dans l'industrie des terres rares.

Ces contrôles comprennent les auto-contrôles effectués par les entreprises, les contrôles préliminaires réalisés par les autorités provinciales de protection de l'environnement et les contrôles finaux effectués par le ministère.

Les entreprises qui ont échoué à passer les contrôles finaux seront prises en charge par des sociétés qualifiées, qui les encourageront à répondre aux normes de qualification, a indiqué Lin Pinguang, secrétaire général adjoint de Jiangxi Rare Earth Industry Association, cité par le journal.

Les récentes hausses des prix des terres rares ont permis aux entreprises de former un capital suffisant pour moderniser leurs techniques de production.

Néanmoins, certains experts de l'industrie des terres rares ont averti que les effets des contrôles en matière de protection de l'environnement pourraient être atténués par le fait que le ministère n'a pas publié les sanctions encourues.

Selon le communiqué publié en avril, les services locaux de l'environnement n'approuveront pas les rapports d'évaluation des nouveaux projets proposés par des entreprises qui trichent ou échouent à passer les contrôles.

Cette mesure représente à peine une menace pour les entreprises qui ne comptent pas élargir leur production ou entrer en bourse, a rapporté le journal en citant des experts de cette industrie.

Le ministère doit normaliser les techniques de décharge des polluants de l'industrie des terres rares. Le manque de directives officielles pourrait également avoir un impact négatif sur les effets des contrôles, a rapporté le journal.
 

Un article publié par CRIonline

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de transmettre les meilleurs posts sur Facebook et autres réseaux sociaux.

 





Auteur : CRI online

Source : french.cri.cn