Contamination radioactive : la Criirad appelle à la ''levée du secret'' - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/03/2011 à 01h39 par Mich.


CONTAMINATION RADIOACTIVE : LA CRIIRAD APPELLE À LA ''LEVÉE DU SECRET''

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Contamination radioactive : la Criirad appelle à la ''levée du secret''

 

Si les retombées du nuage émis par la centrale japonaise sont a priori "négligeables" en France, beaucoup plus inquiétante est l'absence de transparence sur la situation de la contamination.

La Commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité (Criirad) a lancé cette semaine un appel international pour obtenir la "levée du secret sur les contaminations de l'air".

L'accident nucléaire du Japon est loin d'être fini. Le premier ministre Japonais, Naoto Kan, a déclaré vendredi que la situation à la centrale de Fukushima restait "imprévisible". Il est donc peu probable que les rejets de radioactivité soient stoppés dans les prochains jours.

A Fukushima, les dizaines de personnes qui tentent désespérément de relancer le circuit de refroidissement pour empêcher des fuites radioactives sur les unités en surchauffe ont dû s'interrompre vendredi en raison de soupçons de brèche dans le coeur du réacteur N 3.

Une brèche pourrait libérer des quantités incontrôlées de particules contaminées dans l'air. La NISA mesurait vendredi les niveaux de radioactivité de la centrale mais la fuite pourrait aussi provenir de tuyaux ou de conduits de ventilation.

Aussi longtemps que les rejets massifs de radioactivité se poursuivront, l'air restera anormalement radioactif. Les fuites radioactives du Japon sont en mesure de développer un panache radioactif traversant toute la planète.

D'après les modélisations, les masses d'air contaminé seraient parvenues mercredi 23 mars en France, selon la Criirad. Or, les analyses du laboratoire démontrent que la contamination est pour le moment très faible.

La CRIIRAD sera "particulièrement attentive aux dépôts de radioactivité sur les sols car ils vont progressivement s'accumuler, en particulier dans les zones où les précipitations seront abondantes et augmenteront les retombées radioactives en lessivant les masses d'air", indique la Commission dans un communiqué.

 

 

Si les retombées du nuage émis par la centrale japonaise sont a priori "négligeables" en France, beaucoup plus inquiétante est l'absence de transparence sur la situation de la contamination.

Depuis dix jours, "des stations de mesures réparties sur l'ensemble de notre planète enregistrent les niveaux de radioactivité de l'air et suivent pas à pas l'évolution de la radioactivité dans l'espace et dans le temps mais veillent jalousement à ce que ces données restent secrètes", selon la Criirad.

Une situation qualifiée de "choquante en temps normal" et de "totalement inacceptable en situation d'urgence radiologique". "Et d'autant plus inacceptable que ce réseau de mesure est financé par l'argent public", juge la Criirad dans un communiqué.

La Criirad, qui a sollicité en vain plusieurs organisations pour obtenir ces données (Organisation du traité d'interdiction complète des essais nucléaires, CEA en France), "lance un appel international, invitant citoyens, associations, scientifiques, élus de tous pays à se mobiliser" pour exiger que les résultats sur la contamination de l'air soient "mis à disposition du public et servent à sa protection".

Ce vendredi, le réseau "Sortir du nucléaire" a rejoint la Criirad dans son appel et "réclame la publication immédiate des données sur la contamination, pour que des mesures simples de protection des populations soient mises en oeuvre".

"Si elles sont rassurantes, pourquoi les occulter? Si elles fournissent matière à s'inquiéter, il est criminel de ne pas informer les populations des risques auxquels elles sont exposées," ajoute le Réseau.

 

 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : eitb.com

Source : www.eitb.com