Nous sommes vos amis : Ne fuyez pas ! NÖus pas abîmer vous; nÖus vouloir juste Pouvoir et mangeaille

Conférence animée par Serge Latouche, défenseur de la décroissance - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/02/2013 à 23h45 par kannie.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Conférence animée par Serge Latouche, défenseur de la décroissance

 

Conférence animée par Serge Latouche :

« Pourquoi la société de consommation n'est ni soutenable ni souhaitable »

Serge Latouche, fervent défenseur de la théorie de décroissance, considère que le modèle économique actuel basé sur la production et la consommation de biens matériels n'est pas un modèle durable compte tenu du fait que les ressources naturelles dont sont issus ces biens sont finies.

Par ailleurs, cette théorie défend la thèse selon laquelle l'accumulation de ces biens de consommation n'est pas une source de bien-être. Au contraire, la décroissance prône la sobriété, la simplicité ainsi que la production limitée et raisonnée de ces biens, source de simplicité et de bonheur.

Il a rappelé que la société de consommation est fondée sur trois piliers : la publicité qui crée le désir de consommer à outrance, le crédit qui en donne les moyens et l'obsolescence programmée qui en renouvelle la nécessité.

La société de croissance, d'après Serge Latouche, ni soutenable ni souhaitable, est destructrice de la nature et génératrice d'inégalités sociales et dévoreuse du bien-être.

Si l'on prend par exemple comme indice du «poids» environnemental de notre mode de vie l'«empreinte» écologique de celui-ci en superficie terrestre nécessaire, on obtient des résultats insoutenables tant du point de vue de l'équité dans les droits de tirage sur la nature que du point de vue de la capacité de régénération de la biosphère.

 

 

Un citoyen des Etats-Unis consomme en moyenne 9,6 hectares, un Canadien 7,2 hectares, un Européen moyen 4,5 hectares. On est donc très loin de l'égalité planétaire, et plus encore d'un mode de civilisation durable qui nécessiterait de se limiter à 1,4 hectare, en admettant que la population actuelle reste stable.

Elle n'est pas souhaitable pour au moins trois raisons : elle engendre une montée des inégalités et des injustices, elle crée un bien-être largement illusoire ; elle ne suscite pas pour les «nantis» eux-mêmes une société conviviale, mais une anti-société malade de sa richesse.

Pour concevoir la société de décroissance sereine et y accéder, Serge Latouche estime qu'il faut littéralement sortir de l'économie. Cela signifie remettre en cause sa domination sur le reste de la vie, en théorie et en pratique, mais surtout dans nos têtes.

Il faut donc de toute urgence fonder notre société sur la qualité plutôt que sur la quantité, sur la sobriété et favoriser la justice sociale.

 

A Agadir, Faculté des Lettres et des Sciences Humaines le 18.02.13

 

Un article publié par flsh-agadir.ac.ma et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de  

SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 

Auteur : Université Agadir

Source : www.flsh-agadir.ac.ma

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter kannie
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.