Conditions climatiques exceptionnelles : les animaux peuvent aussi en pâtir ! - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/02/2010 à 12h05 par Tanka.


CONDITIONS CLIMATIQUES EXCEPTIONNELLES : LES ANIMAUX PEUVENT AUSSI EN PÂTIR !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Conditions climatiques exceptionnelles : les animaux peuvent aussi en pâtir !

Il a fait froid en France ces deux derniers mois ! Les chutes de neige et le verglas ont eu des conséquences sur de nombreuses activités professionnelles, et l'élevage notamment. Au plus fort des épisodes neigeux, plus de 600 fermes ont été sinistrées en Bretagne.

Pour les bovins, le problème n'est généralement pas la température en elle-même : ces animaux résistent bien au froid. Le travail de l'éleveur peut être par contre plus compliqué, entre les abreuvoirs ou les matériels de traite gelés. Le plus problématique reste la collecte de lait, parfois suspendue, et notamment dans le grand ouest. Le lait est alors soit jeté, soit amené directement par l'agriculteur quand il le peut, en tracteur, et est alors déclassé.

Le blocage des transports peut avoir des conséquences sur l'alimentation des porcs ou des volailles. Sous la menace de la rupture des stocks, accentué par le fait que les animaux consomment plus d'aliments dans les périodes froides, les éleveurs doivent trouver rapidement des solutions. L'une d'entre elles consiste à s'approvisionner auprès d'éleveurs autonomes en céréales, sous peine de devoir rationner les animaux. Certains éleveurs de volailles, consciencieux du bien-être de leurs animaux, demandent à retarder la date de départ vers l'abattoir : les animaux sont chargés la nuit, avec des températures très basses, et voyagent de nuit dans des caisses plastifiées recouvertes uniquement sur la face extérieure d'une légère bâche, pas toujours impeccable. Le parcours, qui peut être en plus retardé par des blocages sur la route, peut être très préjudiciable au bien-être de l'animal, voir mortel. Mais le plus grave reste que des bâtiments agricoles se sont effondrés sous le poids de la neige. Dans les Côtes d'Armor, près d'une cinquantaine de structures sont touchées. Deux poulaillers se sont affaissés, et ont provoqué la mort des 20.000 poulets qu'ils abritaient.

La PMAF déplore cette situation et demande aux autorités d'être vigilantes face aux conséquences de telles conditions climatiques sur les animaux d'élevage. Afin de mieux pouvoir appréhender l'état de misère physiologique de certains animaux d'élevage, et notamment lors des variations climatiques, la PMAF vient de rendre public le plan Vigiferme. Il permettra à chacun (enquêteurs des associations de défense des animaux, gendarmes, policiers, maires des communes rurales, magistrats, éleveurs ou simples citoyens soucieux du sort réservé aux animaux de ferme en France) de trouver des critères objectifs pour identifier rapidement les cas de maltraitance dont sont victimes les animaux d'élevage et savoir comment agir.

Source : protection-des-animaux.org


Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire