Comprendre les bêtes, un don - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/05/2011 à 22h35 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Comprendre les bêtes, un don

 

Anna Evans dit communiquer avec les animaux. Tessy Scholtes, Mike Majerus et Léa Linster s'expriment sur ce vieux rêve humain.

 

La vétérinaire française Anna Evans enseigne la «communication intuitive» un peu partout en Europe. La méthode est censée aider à comprendre si un animal souffre et ce qu'il vit de manière générale.

Quand on évoque la capacité de communiquer avec les bêtes, on pense tout de suite à la comédie «Dr Doolittle», dans laquelle Eddie Murphy pouvait converser avec tous les êtres vivants.

Est-il réellement possible d'apprendre à échanger des informations avec les bêtes? Le Dr Olivier Rey a suivi les cours d'Anna Evans, et applique sa méthode dans son métier de vétérinaire.

«C'est un outil intéressant parce que ça demande de prendre conscience de notre rôle; ça permet de mieux comprendre celui de l'animal. Cela m'a aidé à avoir plus de compassion. Mais ce n'est pas l'outil qui est intéressant, c'est la manière de l'utiliser», explique ce vétérinaire.

Pour Marc Vingerhoets, qui préside une association de vétérinaires, ce genre de cours «peut sensibiliser. Mais de là à utiliser le terme communiquer...» Il estime que «l'intuition se forge avec l'expérience».

«La communication intuitive avec l'animal est un don. Cela ne s'apprend pas dans un cours. Même si cette méthode peut améliorer l'écoute de l'animal, il faut savoir ensuite comment bien utiliser les informations, sans culpabiliser le propriétaire», explique la comportementaliste et homéopathe Colette Pillonel.

Une affaire d'intuition et d'interprétation

Anna Evans nous a donné des précisions sur sa méthode pour communiquer avec les animaux.

Comment décrire la «communication intuitive»?

C'est, par certains aspects, proche de la télépathie. Il y a un échange d'informations à travers les champs magnétiques. Mais il y a une démarche éthique à avoir. La finalité, c'est le bien-être de l'animal.

Peut-on échanger des informations avec tout animal?

Oui, c'est possible avec un escargot ou un poisson. Mais il est difficile de les utiliser dans la réalité. Par exemple, c'est dur de déchiffrer les informations que donne une abeille.

Comprenez-vous que votre méthode puisse laisser scep­tique?

Tout à fait. Il m'a fallu une certaine maturation intérieure pour y croire.

 

Un article publié par L'essentiel Online

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Source : www.lessentiel.lu

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr