Comprendre la biodiversité : Le rôle des sols - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/03/2011 à 13h49 par Tanka.


COMPRENDRE LA BIODIVERSITÉ : LE RÔLE DES SOLS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Comprendre la biodiversité : Le rôle des sols

 
La « fine peau vivante de notre planète », ainsi pourrait-on décrire le plus simplement possible ce que sont les sols. Composé de terre et de microorganismes, le sol atteint en moyenne 30 centimètres d'épaisseur sur la planète.

es écosystèmes de surface dépendent de cette couche où le minéral et le vivant se mêlent. Les sols rendent de multiples services : production alimentaire, épuration des eaux et stockage du carbone.

Les sols sont des écosystèmes à part entière issus en partie de la dégradation du socle rocheux et de la décomposition puis de l'accumulation de matières organiques d'origine végétale ou animale. La transformation de ces matières résulte de l'action d'une variété d'organismes dont l'échelle va de la bactérie et des champignons protozoaires aux vers de terre et aux termites.

Un gramme de sol contiendrait entre 10 000 et 100 000 espèces bactériennes.

Plus gros, les vers de terre, les fourmis et autres termites participent à l'aération des sols et à la circulation de l'oxygène. Petits mais costauds, les vers de terre remuent chaque année jusqu'à 1 000 tonnes de matière par hectare de savane en Afrique.

Aussi, grâce à leurs actions, ils produisent de l'humus et stabilisent les sols, ce qui permet aux plantes de pousser.

Près de 25 % des terres émergées sont dédiées à l'agriculture. Avec l'accroissement démographique, la demande de nourriture augmente, ce qui a conduit à convertir de plus en plus d'espaces naturels en surfaces agricoles.

Entre 1950 et 1980, davantage de terres ont été converties en terres agricoles qu'entre 1700 et 1850.

Toutefois, les activités humaines : culture, pâturage, déforestation, étalement urbain et artificialisation, dégradent les sols qui peuvent aussi être contaminés par des substances chimiques. De la fin des années 1940 au début des années 1990, la dégradation des terres productives est attribuable, pour plus de 90 %, au surpâturage, à la déforestation et à des pratiques agricoles inappropriées.

Ces modifications au niveau des sols affectent plus de 2 milliards de personnes et notamment la plupart du milliard de personnes qui souffrent de la faim.
 

Nous aider

Lance-toi! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage!

Le site étrange qui dérange même les anges!

 





Auteur : goodplanet.info

Source : www.goodplanet.info