Communiqué du Collectif des Faucheurs Volontaires - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 21/09/2009 à 23h10 par Michel WALTER.


COMMUNIQUÉ DU COLLECTIF DES FAUCHEURS VOLONTAIRES

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Communiqué du Collectif des Faucheurs Volontaires

Information recueillie par Michel

Le Collectif des Faucheurs Volontaires approuve la destruction, par Pierre Azelvandre, de porte-greffes de vignes génétiquement modifiés résistants au court noué, au centre d'expérimentation de l'INRA de Colmar, le 7 septembre dernier.

L'INRA de Colmar avait formulé une demande d'essai pluriannuel de 2004 à 2008.

La CGB a formulé un avis positif le 7 Mai 2004 pour la période précitée. L'INRA s'engageait, au plus tard à l'automne 2008 à détruire et incinérer les plants ayant servis à cette expérimentation.

Le collectif des faucheurs volontaires considère que la destruction de ces plants en dehors de cette période permet de mettre en évidence le non respect par l'INRA de ses engagements et du contrat d'autorisation par le Gouvernement.
Pour le collectif des faucheurs volontaires cette action ne constitue donc pas un délit mais une action citoyenne responsable.

D'autre part Pierre Azelvandre est intervenu après qu'il ait utilisé des moyens légaux pour interpeller politiques et chercheurs sur les risques liés aux cultures et expérimentations de plantes G.M. : demande de communication
d'informations sur les sites d'implantation d'OGM auprès des élus locaux, de la CADA (Commission d'Accès aux Documents Administratifs), du Conseil d'Etat, de la Cour Européenne de Justice. Celle-ci a d'ailleurs condamné la France, le 7 février dernier, à rendre public toutes les informations sur les lieux
d'implantation des essais et champs d'OGM.

La démarche progressive utilisée par Pierre Azelvandre est fidèle à celle que les Faucheurs Volontaires mettent en ouvre avant de passer aux actions de désobéissance civique en neutralisant des essais et cultures G.M.
Comme lui, ils dénoncent l'absence d'autres recherches alternatives par l'INRA sur les moyens de lutter contre les plantes adventices et les attaques virales et microbiennes agricoles.

Les Faucheurs Volontaires réaffirment que la recherche publique sur la problématique des OGM doit tenir compte des besoins et des intérêts de la société civile et doit privilégier l'utilité sociale aux intérêts financiers des
grands groupes semenciers.

Cette action de désobéissance civique est largement justifiée par l'absence de débat public.

Le collectif des Faucheurs Volontaires salue l'acte de Pierre Azelvandre et l'assure de sa solidarité.

Contact :
Jean-Marie MIRE
03 87 50 44 63
jeanmariemire)at(wanadoo.fr

Pas de lien utile