Communiqué de presse de Survival International : les peuples indigènes expulsés de leurs terres - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/11/2014 à 20h55 par Exo007.


COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE SURVIVAL INTERNATIONAL : LES PEUPLES INDIGÈNES EXPULSÉS DE LEURS TERRES

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Communiqué de presse de Survival International : les peuples indigènes expulsés de leurs terres


 

Les peuples indigènes sont illégalement expulsés de leurs terres ancestrales au nom de la ‘conservation'

 

Nous luttons contre ces abus. Nous savons que les peuples indigènes prennent soin de leur environnement mieux que quiconque.

Nous avons besoin de vous. Nous avons besoin de votre soutien financier, de votre énergie, de votre enthousiasme pour nous aider à combattre l'une des crises humanitaires les plus urgentes et les plus dramatiques de notre époque.

 

(...)

Expulsions illégales, menaces et abus

 

En Inde, des peuples tribaux sont illégalement expulsés de leurs terres ancestrales au nom de la protection des tigres. On leur promet d'autres terres, de nouvelles maisons et de l'argent mais ce ne sont que des mensonges : ils reçoivent très peu ou souvent rien et sont souvent abandonnés en dehors de leur territoire dans des conditions abjectes.

 

 

Cette pratique est illégale – la loi stipule qu'ils sont autorisés à rester, mais les gardes forestiers les arrêtent, leur font payer des amendes, les frappent et les intimident jusqu'à ce qu'ils quittent leur territoire.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Réserve du Kalahari central, Botswana

 

La Réserve du Kalahari central a été créée en 1961 comme un ‘lieu de refuge' pour les Bushmen.

Aujourd'hui, suite à la découverte de gisements de diamants dans la réserve, le gouvernement botswanais a entrepris d'expulser les Bushmen de leur territoire au nom de la ‘conservation'.

 

 

Les Bushmen de la Réserve du Kalahari central sont les derniers groupes de chasseurs-cueilleurs d'Afrique.

Ils ont été illégalement expulsés de leur territoire ancestral au nom de la ‘conservation'. Bien qu'ils aient remporté une victoire juridique sans précédent, le gouvernement use de la faim comme une arme pour parvenir à ses fins.

Des représentants du gouvernement ont admis que les Bushmen ne chassent pas avec des armes à feu et qu'il n'existe aucune preuve que la chasse qu'ils pratiquent ne soit pas durable.

Malgré cela, en 2014, le président Khama a agi contre la Constitution en interdisant la chasse au niveau national; et les organisations internationales de conservation ont continué de faire son éloge.

Les chasseurs de trophées, en revanche, sont exemptés de l'interdiction.

Les Bushmen sont accusés de ‘braconnage' parce qu'ils chassent pour se nourrir. Et ils risquent les arrestations, les coups et la torture, tandis que les chasseurs de trophées ont tout loisir de tuer pour le sport.

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Nous ne sommes pas séparés de l'environnement; nous sommes en lui et il est en nous; nous le façonnons et il nous façonne.

 


Davi Kopenawa, Chamane Yanomami - BRÉSIL

 

Vingt pour cent des territoires de l'Amazonie brésilienne sont directement sous le contrôle de peuples indigènes et protégés par eux. Les images satellite de la région sont saisissantes – dans de nombreux cas (voir l'image ci-contre) les territoires indigènes sont clairement circonscrits par la déforestation qui s'arrête à leurs frontières.

Par ailleurs, les agents de protection de la faune sont souvent mal rémunérés et donc facilement corrompus. Ils sont rarement recrutés dans les lieux qu'ils sont censés protéger. Ils peuvent être également soumis à de fortes pressions dans le but d'épargner les braconniers qui appartiennent à des réseaux de puissantes élites.

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Une compil' d'articles de survivalfrance.org, mise en page par Jeantrib,
publiée par Demain l'homme

 

 

Sources :

Parcs ou Peuples

Réserve de tigres, Inde

Réserve du Kalahari central, Botswana

Demandez à United for Wildlife de ne pas ignorer les peuples indigènes

 

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle
Newsletter bimensuelle
, confidentielle et GRATUITE

Le site Demain l'Homme lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir,
pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées,
pensez à
adopter la version PREMIUM


Donne 15 euro à l'ONG Terre Sacrée,<br />afin qu'elle puisse satisfaire aux critères<br />du Pays des Droits de l'Homme<br />et être reconnue en 2014 d'Intérêt<br />Public par l'Etat Français.<br />
. Vous trouvez le dispositif Demain l'Homme vital<br />pour la Nature et notre civilisation.<br />En versant la somme de 5000 euros à notre ONG,<br />vous permettez à notre équipe de lanceurs d'alerte<br />de développer au mieux la moitié de ses projets pharaoniques.<br />Votre geste serait un miracle humain !<br />Une preuve que les riches se soucient<br />de l'avenir de leurs propres enfants. <br />Votre don peut être anonyme ou non, selon votre choix

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange
qui dérange même les anges ;o)

 





Auteur : survivalfrance.org ; terresacree.org