Commission européenne et industrie cosmétique unis contre les tests sur des animaux - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 31/08/2009 à 23h54 par Phil.


COMMISSION EUROPÉENNE ET INDUSTRIE COSMÉTIQUE UNIS CONTRE LES TESTS SUR DES ANIMAUX

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Commission européenne et industrie cosmétique unis contre les tests sur des animaux

Information sélectionnées par Phil'.

On nous endort !!!

Alors qu'une nouvelle loi s'apprête à être votée cet automne venant renforcer les prérogatives des chercheurs et de l'industrie pharmaceutique, en leur octroyant notamment la possibilité d'utiliser plusieurs fois le même animal y compris pour des expériences sur la souffrance extrême, on nous annonce une "mesurette" hypocrite qui ne permettra en aucune manière de contrôler les lobbies de l'industrie cosmétique.

Et pour ceux-là, quelles mesurettes allez vous encore nous "pondre" ?

Donnez leur une voix, votre voix, à eux qui ne peuvent ni parler ni agir, en disant "Stop à l'expérimentation animale !". Merci de relayer massivement.

Mesdames et Messieurs de l'assemblée européenne, un jour vous serez jugé(es) pour vos choix, vos actes et votre complicité, vous ou vos futur(es) remplaçant(e)s, vous serez jugé(s), et si ce n'est pas par l'homme, ne vous y trompez pas, la nature s'en chargera à sa place !

Quant à vous, Mesdames les "Stars" du showbizz-botox, testez donc ce produit mortel sur vous-mêmes et nous verrons ensuite si vous continuez à l'utiliser !

La Commission européenne et l'industrie cosmétique européenne ont décidé d'allouer 50 millions d'euros à des projets de recherche promouvant des tests scientifiques sans expérimentation animale.

Cette décision a été prise lundi 31 août, à Rome, lors du septième Congrès mondial sur les alternatives à l'utilisation des animaux en sciences de la vie.

La Commission européenne avait lancé le 30 juillet dernier un appel à proposition de 25 millions d'euros pour des propositions de recherche dans ce domaine, et l'association européenne de l'industrie cosmétique (Colipa) s'est engagée à fournir le même montant ce 31 août.

Cette coopération, inédite entre le secteur privé et la Commission européenne, "montre que nous sommes déterminés à éviter l'utilisation des animaux dans la recherche tout en rendant plus sûrs les produits pour les consommateurs", ont déclaré Janez Poto cnik, commissaire européen chargé de la Science et de la recherche, et Günter Verheugen, le vice-président de la Commission.

"La mise en commun de ressources avec des partenaires privés, en l'occurrence avec l'industrie cosmétique, est indispensable pour financer la recherche de pointe à long terme permettant de relever ces défis", ont-ils également estimé.

L'appel à proposition concerne la "toxicité systémique à dose répétée".

Ce type d'étude a pour but de prévoir la toxicité de l'utilisation répétée, sur une longue période, de substances comme celles employées dans les cosmétiques.

La Commission européenne attend des propositions de projets de recherche portant notamment sur le développement de dispositifs de simulation d'organes, ou encore l'utilisation de cellules cibles basées sur des cellulles humaines.

Les travaux de recherche retenus seront intégralement financés par la coopération entre la Commission européenne et l'industrie des produits cosmétiques.