Comment une mauvaise herbe est-elle résistante à un herbicide ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/05/2011 à 14h03 par Tanka.


COMMENT UNE MAUVAISE HERBE EST-ELLE RÉSISTANTE À UN HERBICIDE ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Comment une mauvaise herbe est-elle résistante à un herbicide ?

 
On pense bien sûr à l'invasion subite de millions d'hectares de cultures OGM aux Etats-Unis par une mauvaise herbe résistante aux herbicides, l'amarante... Depuis les années 1990, la culture des maïs, colza, coton et soja transgéniques résistants à un herbicide, le glyphosate (le fameux Roundup), y rencontrait un franc succès car il suffisait à l'agriculteur de pulvériser un seul herbicide pour éliminer les mauvaises herbes.

Seulement, dès l'an 2000, des mauvaises herbes résistantes au Roundup apparaissent dans les champs de soja. Ce phénomène de résistance ne résulte pas d'un croisement entre les plantes sauvages et les plantes OGM.

Seule la sélection naturelle est en jeu : lorsqu'on utilise un seul herbicide en grande quantité, vient forcément le moment où une mauvaise herbe se révèle insensible, survit et se multiplie. C'est ce qui s'est passé pour l'amarante : il a suffi que parmi les milliers de mutations qui surviennent spontanément dans la population, l'une d'elle confère à un individu la faculté de résister pour déclencher l'invasion.

D'autant plus rapidement avec l'amarante qu'un seul plant peut produire plus de 10.000 graines. Plusieurs mécanismes donnent aux plantes le pouvoir de déjouer le Roundup. Tous dépendent de la manière dont le glyphosate est supposé les tuer. Cette molécule s'attaque à l'EPSPS, une enzyme qui participe à la production d'acides aminés essentiels à la survie de la plante.

Le glyphosate agit surtout au niveau des méristèmes, les zones de croissance de la plante situées dans les racines et les tiges. Chez les mauvaises herbes résistantes, l'herbicide est transporté vers les feuilles plutôt que vers les méristèmes. Il « brûle » des feuilles mais cela ne tue pas la plante.

Ce mécanisme est le plus fréquemment observé. Mais il en existe d'autres...
 

Un article de M. Co., publié par L'union.presse

 
Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : M. Co.

Source : www.lunion.presse.fr