Comment rendre autonome en énergie 50% des européens ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/04/2010 à 21h39 par frederic.


COMMENT RENDRE AUTONOME EN ÉNERGIE 50% DES EUROPÉENS ?

  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Comment rendre autonome en énergie 50% des européens ?

Cet article a obtenu le quatrième prix au Concours étudiant sur le thème Energ'ETHIC, organisé par Sia Conseil, L'Expansion et RTE.

50% : c'est le pourcentage d'européens vivant à moins de cinquante kilomètres des côtes.

De la méditerranée à la mer du nord en passant par le littoral atlantique, une énergie directement accessible, c'est l'énergie des vagues.

La nécessité de trouver des systèmes de production d'énergie non émetteurs de CO2, a poussé les chercheurs européens à trouver des moyens d'exploiter toutes les ressources en énergie.

Les systèmes houlo-moteurs, récupérant l'énergie des vagues, produisent une énergie renouvelable au même titre que les éoliennes ou les panneaux solaires.

L'énergie apportée par le soleil est plus de 10 000 fois supérieure à celle utilisée par l'homme. Cette énergie est répartie sur toute la surface du globe. 71% de la surface du globe est couverte par les océans et nous ne pouvons pas y installer des panneaux solaires.

Toute cette énergie n'est pas perdue car une partie est transformée en énergie des vagues.

(...)

Le vent, à son tour, libère son énergie à l'interface mer/atmosphère. Il y créé tout d'abord des vaguelettes. Puis, si le vent souffle continument et sur une surface importante, ces vaguelettes vont se superposer et donner naissance à la houle.

(...)

En février la tempête « Xynthia » était responsable de la destruction partielle de nombreux ports européens. Des systèmes houlo-moteur, récupérant l'énergie des vagues avant qu'elles n'atteignent la côte, auraient pu limiter ces conséquences.

(...)

Le Pelamis4, aussi appelé serpent des mers, est un système flottant constitué de plusieurs cylindres reliés entre eux. Lorsque la houle impacte le système, les cylindres se mettent en mouvement les uns par rapport aux autres.

Les liens entre les cylindres sont en fait des vérins hydrauliques qui permettent de stocker l'énergie sous forme pneumatique. Des moteurs hydrauliques permettent la transformation de cette énergie en électricité.

Chacun des serpents a une puissance de 700 kW5. Par comparaison, les éoliennes du parc français ont des puissances de 1000 kW à 3000 kW pour les plus grandes.

Perspectives d'avenir

(...)

Par Jean-Baptiste Breban (en 2e année à l'École Centrale de Nantes où il poursuit l'option Énergie Electrique. Par ailleurs, il a réalisé un projet d'étude industriel de près d'un an sur les éoliennes offshores dans le cadre d'une spécialisation en Énergie Nouvelle à l'ECN.)

Source : energie.sia-conseil.com

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

Information recueillie par Frédéric

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........