Comment la nourriture génétiquement modifiée menace la survie de notre espèce - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/11/2010 à 21h52 par Tanka.


COMMENT LA NOURRITURE GÉNÉTIQUEMENT MODIFIÉE MENACE LA SURVIE DE NOTRE ESPÈCE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Comment la nourriture génétiquement modifiée menace la survie de notre espèce

Dans les dernières décennies, l'humanité est devenue de plus en plus stérile. Le dénombrement des spermatozoïdes en Israël a chuté de 40% en dix ans ; en Nouvelle-Zélande, il a chuté de 50% en vingt ans ; la même chose se passe en France, au Danemark, en Italie, en Grande-Bretagne, et en Chine.

En fait, chez les jeunes chinois, à peine 42,3% satisfont pleinement aux standards normaux établis par l'OMS. La définition de l'OMS de la normalité du dénombrement des spermatozoïdes a aussi subi une baisse. La normalité, autrefois au minimum de 60 millions de spermatozoïdes par millilitre, est passée à seulement 20 millions.

Certains scientifiques ont tenté de donner une explication satisfaisante en disant que c'est juste une question de différences géographiques ou quelque autre erreur de mesure, mais ils ont tort. Le poids des testicules diminue chez les Japonais. La même chose se passe en Finlande.

Les scientifiques ont affirmé que cette modification ne pouvait pas s'expliquer par la montée de l'obésité ou de la consommation d'alcool, de tabac et d'autres drogues.

En fait, les scientifiques rejettent la faute sur de nouveaux produits chimiques fabriqués par l'homme qui polluent notre eau et notre air, des produits que nous utilisons chaque jour.

Dotés d'un effet hormonal, ces produits chimiques ne menacent pas seulement la survie de notre espèce, ils font déjà disparaître les poissons des rivières et des lacs. Plus de 80% des poissons mâles d'une rivière des États-Unis portent désormais leurs oeufs dans les testicules. Les hormones polluant l'eau menacent de disparition certaines espèces de poissons.

Vous pourriez vous demander pourquoi vous n'en entendez jamais parler. Eh bien, la raison en est qu'il y a des problèmes plus pressants à l'heure actuelle que la menace d'extinction de notre espèce, comme le réchauffement climatique. Du moins selon les autorités britanniques, qui refusent de retirer ces hormones de l'eau du public parce que ça renforcerait l'empreinte carbone.

Les écologistes luttaient à l'origine contre l'empoisonnement de l'environnement par les nouvelles substances chimiques artificielles dangereuses des grandes compagnies chimiques.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, les gens s'inquiétaient que les générations futures deviennent stériles, et accablées de diverses formes de cancer et de malformations congénitales. Mais, finalement, ils se sont ralliés à la nouvelle cause : le réchauffement climatique. Et ça signifie qu'ils ont oublié ce qu'ils souhaitaient autrefois : l'interdiction des nouvelles substances chimiques dangereuses qui détruisent l'environnement et le retour à un environnement sain et à un mode de vie naturel.

C'est une bonne chose qu'ils l'aient oublié. Si les gens s'inquiétaient de ce que les nouveaux polluants font à notre santé et environnement, ça menacerait sans doute de plus en plus les bénéfices des grandes compagnies chimiques. Au lieu de la nourriture assaisonnée de pesticides, les gens commenceraient à manger des aliments biologiques. À la place de shampooings pleins de parabènes, les gens commenceraient à demander des shampooings naturels. La situation actuelle, c'est que seul un minuscule groupe de cinglés archi-non-scientifiques s'inquiète de la reproduction à cause de la propagation de ces cancérogènes ou toxiques dans l'environnement.

Vous connaissez, ces dangereux théoriciens du complot. C'est le genre d'énergumènes qui fréquente des sites comme naturalnews.com, rense.com et bien d'autres.

Il ne devrait guère surprendre que Dow Chemical sponsorise le Jour de la Terre. Car, contrairement aux théoriciens du complot enragés, la compagnie Dow Chemical réalise que l'augmentation du gaz carbonique représente une plus grande menace pour notre espèce qu'une épidémie mondiale de stérilité due au genre de produits chimiques qu'elle fabrique chaque jour. Ça n'a rien à voir avec le profit, même si Shell, qui produit du bisphénol A, l'un des xénoestrogènes à l'origine de l'épidémie mondiale de stérilité, qualifie le réchauffement global d'« occasion positive pour les affaires. »

Et, considérant où les Rothschild placent leur argent, il semble qu'ils soient aussi d'accord avec Shell. La famille Rockefeller est elle aussi très préoccupée par le réchauffement climatique. Bien sûr, c'est cette même famille qui possède la plupart des grandes compagnies chimiques.

En fait, la famille Rockefeller essaye d'influencer la direction d'Exxon-Mobil, qui est sortie de la Standard Oil, sur le fait que le changement climatique est vraiment une menace. Ce qui est intéressant, c'est que le PDG d'Exxon-Mobil soutient à présent une taxe sur le carbone...

Pour lire la suite de l'article, cliquer sur « Source ».

Devenez lanceur d'alertes

SOS-planete





Auteur : ZONE-UFO

Source : www.zone-ufo.com