Nous ne sommes, en définitive, que de la poussière d'étoiles et cela devrait nous remettre en place

Comment cuire les tumeurs avec des ondes ? Nanoparticules et innovation biomédicale - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/12/2013 à 18h38 par Fred.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Comment cuire les tumeurs avec des ondes ? Nanoparticules et innovation biomédicale

 

À l'heure où l'humanité réalise un exploit d'envergure astronomique, avec la sonde Voyager 1 qui vient de quitter les limites de notre système solaire, l'univers des nanoparticules permet à l'inverse une progression spectaculaire dans notre exploration intérieure.

Les étonnantes propriétés optiques des nanoparticules, dont la taille est comparable à la longueur d'onde de la lumière, révolutionnent l'imagerie médicale. Elles permettent aussi de renouveler les techniques thérapeutiques, avec une précision inégalée.

À l'occasion de l'inauguration de la chaire AXA-ESPCI, Emmanuel Fort, professeur à l'Institut Langevin de l'ESPCI ParisTech, a présenté quelques-unes des avancées les plus récentes.

Les nanotechnologies, ce ne sont pas que des mécanismes à l'échelle nanométrique. Ce sont aussi de nouveaux matériaux aux propriétés étonnantes. Une dizaine d'entre eux est à l'étude de par le monde.

Les fullerènes et les nanotubes de carbone ont été les premiers, et aujourd'hui le matériau le plus isolant qui soit, le nitrure de bore, ouvre des horizons nouveaux. La palme du plus spectaculaire revient sans doute au graphène, dont les multiples applications vont littéralement révolutionner notre quotidien, avec notamment le transistor et les batteries du futur, l'informatique « froide », mais aussi avec des ordinateurs ou smartphones littéralement imprimables grâce à ce matériau incroyable, épais... d'un unique atome.

(...)

Nano-antennes et nano-émetteurs à la fois

(...)

Une « échographie » à l'échelle de la cellule : vers la biopsie virtuelle

(...)

Des ondes stationnaires pour prendre les tumeurs en tenaille

(...)

Avancées thérapeutiques, risques sanitaires ?

(...)

Certaines nanoparticules (Or, ou TiO2 par exemple) sont même suspectées de pouvoir endommager l'ADN, sans que l'on sache encore si cet effet est dû à un stress oxydant ou à d'autres causes. Il faudra donc continuer à évaluer les risques si l'on veut continuer à exploiter les promesses des nanoparticules.

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article publié par paristechreview.com et relayé par SOS-planete

 

Cet article vous est transmis pour information. Nous n'approuvons pas, bien sûr, l'apologie des nanotechnologies, puisqu'elles se développent sans aucune éthique.

 

On n'attend pas l'avenir comme on attend un train. L'avenir, on le fait. Georges Bernanos

 

SOS-planete : VOUS à la manoeuvre !!!

Daniel Cohn-Bendit : les chefs d'État qui iront à Sotchi cautionneront de graves absences d'éthique

 

 


L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Source : www.paristechreview.com

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Fred
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.