Climat : Une étude s'appuie sur le savoir des Inuits - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 11/04/2010 à 21h24 par Tanka.


CLIMAT : UNE ÉTUDE S'APPUIE SUR LE SAVOIR DES INUITS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Climat : Une étude s'appuie sur le savoir des Inuits

Des aînés et des chasseurs inuits ont permis à des scientifiques américains de découvrir une nouvelle réalité sur les changements climatiques dans l'Arctique : la température ne fait pas qu'augmenter, le climat est aussi de moins en moins prévisible.

C'est que conclut une étude, publiée ce mois-ci dans le journal Global Environmental Change.

Les chercheurs de l'Université du Colorado ont travaillé en collaboration avec des Inuits du Nunavut.

Ils ont ainsi pu confirmer ce que ces communautés du Nord constatent depuis le début des années 1990, c'est-à-dire une variabilité croissante du climat, explique Betsy Weatherhead, directrice de la recherche et spécialiste du climat à l'Université du Colorado.

Ce qui est intéressant, c'est que les observations des Inuits contredisaient celles des scientifiques. Sur les dernières années, les experts remarquaient en effet une plus grande constance du climat, explique la chercheuse. Selon ces experts, les périodes de froid et de chaleur s'étiraient davantage dans les zones tempérées.

[Les Inuits] remarquaient ces changements dans le climat. Ils remarquaient combien c'était important, bien avant que les scientifiques réalisent ce qui se passait.

— Betsy Weatherhead

Or, une analyse réalisée dans deux communautés du Nunavut, Baker Lake et Clyde River, a permis de démontrer que dans les années 1960, la persistance du climat en juin était de 80 %, alors qu'au début des années 2000, elle était tombée à 20 %.

Impact désastreux

Selon Mme Weatherhead, de telles variations du climat ont un impact important sur les Inuits qui vivent à l'extérieur et, souvent, dans des conditions difficiles, puisqu'elles brouillent leurs repères. Or, ils en ont besoin pour prévoir le climat sur plusieurs jours et accomplir certaines activités traditionnelles, comme la chasse à la baleine.

« S'ils ne peuvent compter sur un climat constant, ils ont des ennuis », constate Betsy Weatherhead.

Les chercheurs ne peuvent pas encore dire clairement ce qui cause cette plus grande imprévisibilité du climat en Articque. Mais parmi les théories avancées, figure celle du réchauffement climatique. « Mais ce n'est pas clair encore si c'est causé par les gaz à effet de serre », dit Mme Weatherhead.

Source : Radio-Canada.ca avec Presse canadienne et Edmonton Journal

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire