Climat : la calotte du Groenland fond avec le réchauffement climatique - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 18/03/2014 à 22h48 par Exo007.


CLIMAT : LA CALOTTE DU GROENLAND FOND AVEC LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Climat : la calotte du Groenland fond avec le réchauffement climatique

La dernière bordure stable de la calotte glaciaire du Groenland,
après avoir résisté longtemps aux assauts du réchauffement,
recule désormais à son tour.

 

Une étude parue dimanche dans la revue "Nature Climate Change" relève que la dernière bordure stable de la calotte glaciaire du Groenland fond à son tour après avoir longtemps résisté au réchauffement climatique.

(...)

Le nord-est de la calotte glaciaire aurait ainsi perdu environ 10 milliards de tonnes de glace par an entre avril 2003 et avril 2012, selon les chercheurs.

 

 

Accélération du recul des glaciers

La fonte des glaciers du Groenland a été l'un des contributeurs les plus importants à la hausse du niveau de la mer observée ces 20 dernières années, représentant 0,5 mm par an sur une hausse moyenne globale de 3,2 mm par an, rappellent-ils.

Une partie importante de cette contribution est associée à l'accélération du recul de glaciers dans le sud-est et le nord-ouest de la région.

 


Note de jeantrib : on peut obtenir le sous-titrage en français

 

Le nord-est était considéré comme une région "stable" depuis "plus d'un quart de siècle" en raison d'importants débris de glace qui contraignaient l'écoulement de la "rivière de glace". Mais un "réchauffement régional" important depuis 2003 a levé ce blocage et accéléré l'écoulement de glaces jusqu'à la mer.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de ATS, publié par arcinfo.ch/fr et relayé par SOS-planete

 

Sur le même sujet : La dernière calotte du Groenland est en train de fondre

 

Paul Emile Victor, explorateur en Antarctique (1907-1995) : Ce qui m'inquiète, c'est la pensée que l'homme est capable de s'habituer aux pires conditions de vie. Il pourra trouver parfaitement normal d'ici un siècle, de vivre prostré dans quelques bunkers, avec des masques, de l'air artificiel... Il ne saura même plus alors que l'on vivait autrement. Que restera t il alors de l'homme ?"

 

Nouveau puissant moteur de recherche sur tout le site (BDD 1999-2014) : ENQUÊTER, RECHERCHER

 

Faites tourner : le logiciel antivirus gratuit "Avast" censure le robot Google sans vous le demander

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : ATS

Source : www.arcinfo.ch