Claude Allègre est un homme dangereux - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 10/06/2011 à 21h17 par Jacques.


CLAUDE ALLÈGRE EST UN HOMME DANGEREUX

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre

 

Titre original :
Jean-Louis Étienne : "Claude Allègre est un homme dangereux"

 

A l'issue d'une conférence donnée dans le cadre de la Generali Solo, l'explorateur s'est livré sur tous les sujets, sans jamais oublier de prôner la défense de la planète.

On est sur la Generali Solo, qu'est-ce qui a changé entre votre périple avec Tabarly dans les années 70 et aujourd'hui pour les navigateurs ?

"La technologie a beaucoup évolué et aide à l'économie de l'homme. Avant, tout se faisait au sextant. Sur les bateaux qu'on a en ce moment à Leucate, c'est plein de petites choses extrêmement techniques. Au niveau nutrition aussi, les progrès sont énormes. Avant on marchait beaucoup aux pâtes et au saucisson, aujourd'hui ces athlètes-là mangent plus équilibrés, des aliments de qualité, adaptés à leur besoin".

Il y a un projet sur Leucate de validation de parc marin. Qu'en pensez-vous ?

"C'est très bien puisque ça fixe des espèces qui peuvent se développer, nicher dans des pouponnières constituées dans des récifs artificiels. C'est une bonne initiative et je suis sûr que même les pécheurs vont commencer à s'y retrouver".

Que répondez-vous à Claude Allègre, qui dit que le réchauffement climatique est un phénomène exagéré ?

"Allègre nous fait perdre du temps. Il est dangereux cet homme-là ! Il cherche uniquement à vendre des livres. Le réchauffement climatique est une réalité, même s'il ne se perçoit pas dans au quotidien. Je préfère d'ailleurs parler de bilan thermique de la Terre, en prenant en compte la température moyenne".

 

 

Quels axes de lutte prônez-vous ?

"Il faut très vite faire appel aux énergies du futur, renouvelables. Des solutions existent : avec le soleil dont vous jouissez ici, l'énergie solaire thermique pourrait fournir 6 à 7 mois d'électricité par an".

Vous devez être très sollicité par les politiques. Songez-vous à vous engager ?

"Le président Mitterrand m'avait sollicité pour me proposer un poste à haute responsabilité dans l'environnement. Un ministère. Je pense qu'en politique il faut commencer très tôt. Il faut avoir un réseau, peser pour agir. C'est une dévotion totale, on est au service des gens toute sa vie. Je pense que je suis trop égoïste pour faire de la politique".

Vous êtes un passionné, dont la hantise semble être l'inachevé. Avez-vous un conseil à donner ?

"Persévérez. On a tous commencé un modèle réduit d'avion ou de bateau. En rentrant à la maison, terminez-le et votre vie va changer. C'est resté comme une ancre flottante, un truc qu'on traîne derrière sans qu'on s'en aperçoive. Tout ce qu'on a commencé avec enthousiasme et qui n'est pas fini est une frustration.

La passion c'est comme le feu, si vous ne mettez pas de bûches, ça s'arrête. On a tous des moments de découragement, de manque d'inspiration, et si vous ne l'entretenez pas ça s'arrête".

 

Un article de Jérémy Fahner, publié par l'Indépendant

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

 





Auteur : Jérémy Fahner

Source : www.lindependant.fr