Cinq raisons de dire NON aux OGM - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/04/2011 à 22h34 par Tanka.


CINQ RAISONS DE DIRE NON AUX OGM

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Cinq raisons de dire NON aux OGM

 
Pourquoi dire non aux OGM? Parce qu'on ne connait pas encore toutes les répercussions qu'ils peuvent avoir sur notre santé. Voici donc cinq raisons de dire NON aux OGM :

Allergies

Lorsqu'un gène est inséré dans un aliment, il y a un risque que les propriétés allergènes de ce gène se retrouvent dans l'aliment génétiquement modifié. Le gouvernement du Québec affirme que de nombreux tests sont effectués avant de mettre sur le marché un aliment génétiquement modifié et, si ce dernier contenait un allergène connu, il ne serait pas commercialisé.

Cependant, certains incidents sont arrivés dans le passé. Par exemple, début 2000, le maïs Starlink, approuvé pour la consommation animale, s'est retrouvé, par erreur, dans des produits destinés à la consommation humaine. De nombreuses personnes se sont plaintes de problèmes intestinaux.

Malheureusement, après plusieurs tests effectués sur les personnes intoxiquées, la FDA n'a pas pu conclure que ces allergies étaient liées à la consommation du maïs Starlink.

Résistance aux antibiotiques

Lorsqu'on introduit un gène de résistance aux antibiotiques, appelé gène marqueur, dans un organisme, cela permet de coder une protéine précise afin d'augmenter sa résistance aux antibiotiques.

Au milieu des années 2000, on remarque une recrudescence des maladies résultant de micro-organismes pathogènes aux antibiotiques. Les consommateurs sont donc inquiets et se demandent si, en consommant ces genres d'OGM, ils pouvaient se transférer dans leurs cellules.

Selon le gouvernement du Québec, les études sur le sujet semblent démontrer que cette hypothèse serait peu probable. D'autant plus qu'aucune observation n'a été rapportée dans l'environnement.

Cependant, certains scientifiques pensent que ce transfert pourrait se produire. En effet, à la suite d'essais en laboratoire, certaines transmissions ont été observées.

Diminution de la valeur nutritive

Avec les OGM, il est possible d'améliorer un aliment. Ainsi, la transgénèse permet d'augmenter les valeurs nutritives de certains aliments, notamment pour ceux destinés aux pays en voie de développement afin d'éliminer les carences en fer ou en vitamine A.

Cependant, un gène étranger pourrait produire une réaction non désirée chez une plante. Par exemple, cette plante pourrait générer des substances supplémentaires qui nuiraient à l'absorption de d'autres éléments nutritifs, voire même réduire ses valeurs nutritives.
 
Risques liés à la consommation d'animaux nourris aux OGM

Au Québec, les animaux de ferme sont nourris à partir de grains, de maïs et de soja provenant de certaines cultures génétiquement modifiées. En mangeant ces animaux ou leurs produits dérivés comme les oeufs ou le lait, est-ce qu'il pourrait y avoir un risque?

Les conclusions de nombreuses études gouvernementales rapportent que ces grains génétiquement modifiés ont la même valeur nutritive que ceux traditionnels, que les animaux les digèrent et qu'une diète à partir de ces grains a les mêmes effets qu'une diète normale.

Malheureusement, rien ne permet encore de vérifier si, effectivement, il y a un danger de consommer les animaux nourris aux OGM ou même leurs dérivés.

Risques imprévisibles

Lorsqu'on insère un gène dans un aliment, il y a certains risques. Normalement, ces risques sont calculés puisque le gène inséré et la protéine produite sont connus. Cependant, d'autres risques sont imprévisibles. En effet, il peut se produire certaines modifications dans le métabolisme d'une plante, dans sa composition, dans sa valeur nutritive et même dans l'expression d'un ou de plusieurs gènes.

Pour le moment, les risques ne sont pas tous connus et il faudra attendre pour les observer.

Le plus inquiétant demeure que les OGM sont encore au stade de l'expérimentation et qu'on ne sait pas toutes les répercussions qu'ils pourraient avoir sur notre santé.
 

Un article de Catherine Veillette, publié par sciencepresse

 

Vous aimez notre travail ? Alors soutenez-nous !

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Catherine Veillette

Source : www.sciencepresse.qc.ca

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • dangers - 
  • ogm