Nous sommes vos amis : Ne fuyez pas ! NÖus pas abîmer vous; nÖus vouloir juste Pouvoir et mangeaille

Chronique d'une planète sous tension - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 28/02/2010 à 00h50 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Chronique d'une planète sous tension

Sauvons la biodiversité ; penser globalement, agir localement !

Imaginez que le logement que vous avez acheté perde de sa valeur année après année.

Imaginez que la moitié du toit soit déjà disparu et que les experts vous disent que la bâtisse s'effondrera totalement d'ici quelques années.

Vous n'avez que deux options.

Si vous ne faites rien, vous perdrez votre logement et votre capital.

Si vous faites les réparations d'urgence, vous pourrez au moins prolonger votre séjour dans votre logement et vous donner le temps de faire les rénovations qui s'imposent.

Remplacez maintenant le mot « logement » par celui de « diversité biologique » ou, pour faire plus court, de « biodiversité », et vous avez à peu près la même situation.

Il y a cependant une différence importante.

Vous pouvez toujours abandonner votre logement pour un autre.

Malheureusement, dans le cas de la biodiversité, il n'y a pas de remplacement.

Nous n'avons qu'une seule planète !

C'est pour cela qu'il est préférable de préserver ce qui en reste et c'est justement le mandat de la Convention sur la diversité biologique.

Convention sur la biodiversité

La biodiversité est la chaîne complexe de la vie sur la planète.

Si des maillons de cette chaîne disparaissent, c'est toute la vie qui, à terme, risque de disparaître aussi.

Les humains ont besoin de la biodiversité pour pouvoir manger, respirer, boire, se maintenir en santé, survivre, etc.

Pourtant, et contrairement à la lutte aux changements climatiques, il existe déjà une Convention sur la biodiversité, adoptée dès 1992 à Rio lors du Sommet de la Terre.

Cette Convention internationale a été ratifiée par 168 pays.

En 2002, lors du sommet de la Terre à Johannesburg, les pays se sont mis d'accord pour « ralentir d'ici 2010 la vitesse de perte de biodiversité à un niveau global, régional et national afin de contribuer à la réduction de la pauvreté et au bénéfice de toutes les formes de vie sur la Terre ».

La Convention a aussi permis l'adoption du Protocole de biosécurité qui met en place des mesures de précaution quant aux mouvements transfrontaliers des OGM.

Sombre bilan pour la biodiversitéÀ la lecture de la 2e édition des Perspectives mondiales de la diversité biologique (PDF) publiée par le Secrétariat de la Convention sur la biodiversité, on ne peut que constater l'ampleur de l'échec.

À part l'augmentation des surfaces des aires protégées, tous les autres indicateurs sont au rouge et à la baisse.

En voici quelques-uns :

- Déboisement : 6 millions d'hectares de forêts primaires perdues annuellement depuis 2000 (équivalent total à trois fois la surface du Québec!)

- Écosystèmes côtiers et marins : le coral dur a régressé de 50 à 10 % en moyenne au cours des trois dernières décennies- Près de 35 % des mangroves ont disparu au cours des 2 dernières décennies-

Les effectifs de 3000 espèces sauvages : -40 % en moyenne entre 1970 et 2000-

Les effectifs des espèces d'eaux douces : -50 %- Espèces marines et terrestres : -30 %- Entre 12 % et 52 % des espèces sont menacées d'extinction.

Au rythme actuel de la destruction de la biodiversité (animaux, écosystèmes, forêts, etc.), les scientifiques prédisent la 6e extinction massive sur la terre.

Selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN),environ un quart des espèces vivantes de la planète pourrait disparaître d'ici 2050 sous la pression des activités humaines.

Et pour empirer la situation, les changements climatiques pourraient accélérer ce processus!

L'avenir de la vie sur cette planète n'est pas très rose. C'est ça la vraie crise!


Penser globalement, agir localement!

La biodiversité est la chaîne complexe de la vie sur la planète.

Si des maillons de cette chaîne disparaissent, c'est toute la vie qui, à terme, risque de disparaître aussi.

Les humains ont besoin de la biodiversité pour pouvoir manger, respirer, boire, se maintenir en santé, survivre, etc.

En octobre prochain, la communauté internationale aura rendez-vous à Nagoya au Japon pour la 10e conférence de la Convention sur la biodiversité.

On ne peut qu'espérer que les quelque 170 pays qui se rencontreront auront plus de courage qu'à Copenhague.

Le déclin de la biodiversité n'est pas un sujet scientifique controversé comme l'a été il y a encore récemment les changements climatiques.

Sauver la biodiversité ou plus modestement, freiner le déclin de la biodiversité mondiale, va cependant nécessiter une forte volonté politique pour agir au niveau international.

Après l'échec de Copenhague, il faut que les chefs des pays envoient un message d'espoir pour la continuation de la vie sur cette planète.

.../...

Source : Planetesoustension

 

Pour lire la suite de cet article, cliquer sur "Lien utile"

 

Info recueillie par Michel95

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

      

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.