Chérie, on a piraté le frigo. Ou la sécurité de l'internet des objets - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 24/08/2014 à 20h25 par Bras07.


CHÉRIE, ON A PIRATÉ LE FRIGO. OU LA SÉCURITÉ DE L'INTERNET DES OBJETS

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Chérie, on a piraté le frigo. Ou la sécurité de l'internet des objets

 

Que ce soit les appareils que l'on porte sur soi, la domotique, les nouveaux appareils électroménager ou les appareils de loisirs, le nombre des gadgets électroniques connectés à "l'Internet des objets" est en train d'exploser. Et d'apporter son lot inédit de problèmes de sécurité. Pour la première fois, un réfrigérateur aurait été piraté récemment pour envoyer du spam.

 

Vous êtes-vous déjà demandé si votre future brosse à dents connectée ou votre pèse-personne Wifi étaient bien sécurisés ?

Selon des estimations du cabinet IDC, 200 milliards d'objets seront connectés à Internet d'ici 2020.

Or la firme Proofpoint, spécialisée dans la sécurisation des données, affirme que les hackers parviennent d'ores et déjà à en tirer profit pour l'envoi massif de malwares par courrier électronique.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Guillaume Champeau, publié par numerama.com et relayé par SOS-planete

 

Sur le même sujet :

Nouvelles menaces internet : des spams dans le frigo aux détournements de voitures

Internet des objets : quand un frigo envoie du spam

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Pensez à adopter la version PREMIUM
pour un surf plus intuitif et surtout un accès direct à toutes les zones clefs naturellement réservées

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Guillaume Champeau

Source : www.numerama.com