Chasser l'ours polaire pour 60.000 euros au Canada - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 07/03/2012 à 21h46 par Fred.


CHASSER L'OURS POLAIRE POUR 60.000 EUROS AU CANADA

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Chasser l'ours polaire pour 60.000 euros au Canada

 

Certains Chinois fortunés ne semblent pas se préoccuper de la sauvegarde de certaines espèces.

Une agence de voyages propose d'organiser des safaris, non pas en Afrique, mais au Canada. Au programme figure notamment la chasse à l'ours polaire.

Alors que de plus en plus d'organisations alertent sur l'avenir des espèce menacées telles que les ours polaires, c'est une information surprenante que révèle le quotidien Daily Mail.

Certains clubs de chasse en Chine proposent à leurs membres un safari au Canada... avec chasse à l'ours polaire à la clé.

Pour la coquette somme de 60.000 euros, les Chinois peuvent ainsi passer 10 jours sur la banquise et se voient accorder pour cette durée un permis de chasse délivré par le gouvernement canadien et les services de trappeurs locaux.

Munis d'un fusil et formés à s'en servir, ils peuvent alors entamer leur chasse, mais n'ont le droit de tuer qu'un seul mâle.

But de l'opération : la quête du trophée. Autrement dit, l'animal est chassé uniquement pour sa tête et sa fourrure tandis que sa viande est abandonnée sur la banquise.

Néanmoins, il est obligatoire de les "chasser avec un attelage de chiens, ce n'est pas mécanisé. Et vous devez être accompagnés d'un guide Inuk", précise Glen Williams, consultant de la faune pour Nunavut Tunngavik Inc. au site 24hMontreal.

Ce spécialiste ne voit d'ailleurs pas d'objection à cette initiative de voyage soulignant que "les ours polaires ne sont pas en danger au Canada et sont probablement l'espèce animale la mieux contrôlée du pays".

En effet, la chasse à l'ours polaire fait l'objet de quotas sévèrement surveillés et est très encadrée, en particulier via l'Accord International sur la conservation des ours blancs et leur habitat passé entre le Canada, la Russie, les États-Unis, le Danemark et la Norvège en 1973.

Le pays autorise ainsi les chasseurs locaux mais aussi étrangers à tuer les ours polaires, uniquement comme moyen de subsistance, et selon des quotas attribués.

 

 

Un tapis en peau d'ours en guise de souvenir

Reste que ces safaris font appel à tout sauf un besoin de subsistance.

A l'issue de leur voyage, les participants repartent avec de nombreux souvenirs qui incluent un album photo, un DVD de l'expédition et pire encore, un tapis confectionné avec la peau de l'ours chassé.

Un fait qui ne dérange d'ailleurs pas non plus Scott Lupin, propriétaire de l'agence "I Love Hunting Club".

Cité par Good-planet.info, celui-ci justifie : "lorsqu'un mâle rencontre une femelle avec ses petits, il tue généralement les oursons. Chasser les mâles représente un moyen d'aider les jeunes populations à grandir. Les défenseurs des droits des animaux le savent pertinemment mais refusent de l'admettre".

"Et puis de toute façon, avec le changement climatique, ces ours vont de toute manière disparaître, alors autant les chasser", ajoute-t-il également.

Voilà un témoignage qui en dit long sur le chemin qui reste à parcourir pour protéger la planète...

 

Un article de maxisciences.com

D'autres articles scientifiques passionnants sur MaxiSciences

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Source : www.maxisciences.com