Chasse aux phoques: L'opposition s'organise - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 25/12/2009 à 16h09 par Phil.


CHASSE AUX PHOQUES: L'OPPOSITION S'ORGANISE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Chasse aux phoques: L'opposition s'organise

Information sélectionnée par Phil'

Honte à la Fondation Brigitte Bardot !!!

Sous prétexte d'une loi interdisant la vente des produits issus de la chasse aux phoques votée par l'Europe, l'équipe de cette fondation crie "Victoire!", estimant avoir remporté le combat.

C'est en recherchant une pétition réactualisée que je découvre que cette fondation a purement et simplement clôturé sa page avec le commentaire suivant :

"Chasse aux phoques : cette page de pétition n'est plus active.

L'Europe a désormais fermé ses portes aux produits issus de la chasse aux phoques. Nous remercions toutes les personnes nous ayant aidé dans ce combat (près de 10 000 signatures éléctroniques en 1 an) et plus de 30 000 signatures sur papier.

Nous avons gagné !

Toute l'équipe de la Fondation Brigitte Bardot."

La Fondation Brigitte Bardot qui abandonne les phoques, c'est ici.

Je propose que nous nous cotisions pour offrir à Mme BARDOT des lunettes à verres "double foyer" ainsi qu'une paire de sonotones, car malheureusement, force est de constater aujourd'hui que son "entendement" s'arrête aux frontières de l'Europe !

Rien n'est gagné, bien au contraire, la chasse aux phoques n'est toujours pas abolie, et nous devons plus que jamais nous mobiliser à l'approche des Jeux Olympiques d'hiver.

Merci de signer et de relayer, massivement, la pétition de l'IFAW.

Des batailles ont été gagnées*, certes, mais la guerre reste à remporter.

Il faut battre le fer tant qu'il est encore chaud !

Merci.

Phil'

* 18 mars 2009 : La chasse aux bébés phoques est interdite en Russie.
* 05 mai 2009 : L'Europe interdit le commerce de tous les produits dérivés du phoque dans les pays de l'Union européenne.

Plusieurs groupes opposés à la chasse aux phoques se préparent en vue des Jeux olympiques d'hiver, qui se tiendront en février prochain, à Vancouver.

Ces derniers entendent profiter de l'attention médiatique internationale pour dénoncer cette chasse controversée.

À l'heure qu'il est, l'opposition s'organise sur Internet.

Les groupes de défense des animaux y présentent des images-chocs, sur fond de musique angoissante, de sorte à convaincre les internautes de faire pression sur le Comité international olympique et sur le gouvernement canadien pour que la chasse aux phoques soit abolie.

Le gouvernement fédéral et l'industrie préparent aussi leur contre-attaque.

Dion Dakins, un travailleur de l'industrie du phoque, à Terre-Neuve, note que les gens qui vivent de cette activité ont la ferme intention de répliquer à chacune des informations erronées que ces groupes diffuseront pendant les Jeux olympiques.

De son côté, Ottawa dépensera entre 50 000 $ et 100 000 $ pour surveiller tout ce qui se raconte sur Internet au sujet de la chasse aux phoques, notamment dans les sites de réseautage comme Facebook.

Des efforts dérisoires, selon Sheryl Fink, du Fonds international pour la protection des animaux, qui soutient que le gouvernement gaspille des fonds publics avec ce projet, puisque, dit-elle, rien ne pourra empêcher les groupes d'exprimer leurs opinions.

Radio-Canada.ca

Pour en savoir plus sur la situation planétaire