La théorie de Gaïa ou biogéochimique suggère que la Vie est capable d'anéantir l'Humanité prédatrice

Chanvre, luzerne et bio pour améliorer la qualité de l'eau - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/05/2011 à 23h05 par geof.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Chanvre, luzerne et bio pour améliorer la qualité de l'eau

 
Une directive européenne de 2000, la loi sur l'eau et les milieux aquatiques de 2006, le Grenelle de l'environnement, ont fixé des objectifs à atteindre pour la reconquête de la qualité de la ressource en eau potable à l'horizon 2 015.

Ils passent notamment par la lutte contre les pollutions diffuses d'origine agricole et non agricole. C'est dans ce contexte qu'ont été identifiés, sur le périmètre du bassin Adour-Garonne, 57 points de captage en eau souterraine à protéger en priorité. Concernant les pollutions agricoles, les Chambres d'agriculture sont impliquées dans la démarche mais l'Agence de bassin a souhaité aller plus loin en impliquant directement les acteurs économiques.

C'est le sens de la convention signée la semaine dernière à Cazères (Haute-Garonne) entre l'Agence et le groupe béarnais Euralis, première coopérative agroalimentaire d'Aquitaine (1,3 milliard d'euros de chiffre d'affaires).

« Pour nous, il est clair que les coopératives sont le maillon qui influe le plus sur le choix des agriculteurs et donc les mieux à même d'agir sur les comportements dans les aires d'alimentation en eau brute », explique Laurent Verdié responsable de l'unité « pollution agricole » à l'Agence de bassin. Sachant que chacune de ces aires d'alimentation peut représenter plusieurs milliers d'hectares.

La convention, signée pour deux ans concerne cinq bassins : Bordes et Artix dans les Pyrénées-Atlantiques, Cazères et Noé en Haute-Garonne, l'Engranne (affluent de la Dordogne) en Gironde.
 


 

Chez Euralis, c'est Éric Verjux, en charge du développement durable, qui suit le dossier. « Nous nous sommes engagés à travailler ensemble pour améliorer la qualité de l'eau », dit-il. Concrètement cela va se traduire par « la mise en place dans les zones de captage de cultures qui demandent une faible quantité d'intrants ». Chanvre, luzerne, bio, sont de bons candidats.

Piéger les nitrates

Euralis, qui cultive déjà du chanvre en région toulousaine pour un débouché biomatériaux et textile, compte même l'étendre, sur des zones sensibles, au-delà les points de captage. Quant à la luzerne, destinée à l'alimentation animale, elle offre une occasion de développer une production locale. Actuellement elle provient essentiellement d'Espagne. Par ailleurs, sur les terres à maïs, la mise en place de cultures fourragères sera encouragée, après la récolte, pour piéger les nitrates.

L'accord comprend aussi un volet recherche et développement. Il porte notamment, souligne Éric Verjux, sur « l'amélioration des techniques d'irrigation du maïs pour réduire quantitativement l'usage de l'eau ». L'installation de sondes « pour mieux comprendre la dynamique de l'eau dans le sol » est appelée à se développer. Euralis s'est également engagé à transmettre à l'Agence de bassin, qui dispose de peu d'informations dans ce domaine, les données sur les doses d'azote et de produits phytosanitaires utilisés par ses adhérents.

Le volet financier de l'opération stipule qu'il y aura « une compensation » pour l'agriculteur au cas où une nouvelle culture entraînerait pour lui une baisse de revenu.

« Il n'y a pas de coût chiffré par action mais on est sur un coût global de l'ordre de 600 000 euros », indique Laurent Verdié, qui espère que cette première convention va faire « tache d'huile ». D'autres coopératives pourraient signer le même type d'engagement dans les mois à venir.

(...)

Pour lire l'article dans sa totalité, cliquez sur "Source" ou "Lien utile"

 

Un article de Jacques Ripoche, publié par SudOuest

 

Vous aimez notre travail ? Alors merci de nous soutenir

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

 

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

      

 

Auteur : Jacques Ripoche

Source : www.sudouest.fr

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter geof
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.