Changez le système, pas le climat ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/11/2011 à 15h55 par Kannie.


CHANGEZ LE SYSTÈME, PAS LE CLIMAT !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Changez le système, pas le climat !

 

Sans réaction forte et rapide, la dette climatique que nous laisserons à nos enfants sera bien plus lourde encore que la dette souveraine aujourd'hui en crise.

La crise que nous traversons n'est pas que financière et économique. Elle est globale et la solution pour la résoudre l'est aussi.

La responsabilité des pays riches dans la crise climatique est évidente et il est de notre devoir d'initier les solutions qui l'enrayeront.

Nous devons opter pour un modèle de développement basé sur des modes de production et de consommation durables, plus équitables pour l'ensemble des habitants de la planète, et apte à enrayer la pauvreté.

Ceci implique de mettre en oeuvre à l'échelle de la planète et des régions qui la composent, une transition socialement juste vers une économie bas carbone et économe en ressources comme cela a été acté à Cancún. La Conférence des Nations Unies pour le climat de Durban doit être une étape clé pour opérer cette transition. Il en va des conditions de vie des travailleurs du monde entier.

Un des actes fondateurs de cette transition vers un modèle de société durable sera un accord climatique international contraignant, ambitieux et socialement juste. Si nous voulons empêcher les conséquences les plus graves des changements climatiques, il doit être voté au plus tard en 2015.

En attendant que cet accord voit le jour, le protocole de Kyoto, qui arrivera à échéance fin 2012 doit être reconduit. A Durban, l'Union européenne devra tout mettre en oeuvre pour éviter que ne soit démantelé le seul instrument international qui prévoit des obligations de réduction d'émissions de gaz à effet de serre pour les pays industrialisés.

Les réductions à réaliser dans des conditions socialement justes par les pays industrialisés devraient tendre vers la fourchette supérieure des estimations du GIEC, à savoir 40% en 2020 par rapport à 1990. Ces objectifs de réduction sont fondamentaux pour fixer les balises de la transition vers une économie verte.

La justice sociale signifie aussi le financement par les pays industrialisés de l'adaptation, de la conservation des forêts et d'un développement durable bas carbone au Sud.

L'Europe et la Belgique ont la responsabilité de générer respectivement 35 milliards et 1 milliard d'euros par an dès 2013 afin de financer cette adaptation et atténuation dans les pays en développement. Cet argent doit être additionnel par rapport à l'aide au développement et devra nécessairement faire appel à de nouvelles sources de financement public, par exemple une taxe sur les transactions financières.

A plus court terme, la Belgique doit aussi honorer ses promesses faites à Copenhague de dégager 150 millions d'ici 2012. A un an de l'échéance, seuls 2 millions d'euros de financements réellement additionnels ont été versés.

Nos élus politiques doivent absolument engranger des avancées significatives sur ces différents points lors de la conférence de Durban.

Plus nous attendons pour régler la crise climatique, plus la note -dette climatique- risque d'être lourde.

L'économiste anglais Nicholas Stern estimait que le prix de notre inaction pourrait représenter 5 à 20% de notre produit national brut. Par comparaison, le coût pour empêcher cette crise ne serait que de 1% de notre PNB.

Il est encore temps d'agir. Laisserons-nous les générations futures et les pays du Sud payer la dette climatique ?

L'heure des choix a donc sonné.

La Coalition Climat rassemble plus de 80 organisations : des organisations Nord-Sud, syndicales, environnementales et de jeunesse.

 

Plus d'informations pour l'action sur le site de la Coalition Climat.

 

Un article publié par iewonline.be

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Inter-Environnement

Source : www.iewonline.be