Changements climatiques : le thé indien perd de son goût - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/01/2011 à 16h20 par Tanka.


CHANGEMENTS CLIMATIQUES : LE THÉ INDIEN PERD DE SON GOÛT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Changements climatiques : le thé indien perd de son goût

Des producteurs de thé du nord de l'Inde affirment que les changements climatiques affectent leurs plantations. Non seulement la production diminue-t-elle d'année en année, mais le goût du thé n'est plus le même.

C'est dans l'État d'Assam que se produit l'essentiel du thé indien. Avec son taux d'humidité élevé, on y récolte près de 55 % de la production nationale. L'Inde est le premier producteur de thé au monde.

Toutefois, si l'État d'Assam a produit 564 000 tonnes de thé en 2007, il en a produit 487 000 en 2009 et 460 000 en 2010. Une baisse que Mridul Hazarika, directeur de l'Association de recherche sur le thé (TRA), attribue aux changements climatiques. Selon lui, les températures moyennes ont augmenté de deux degrés au cours des huit dernières décennies.

Au-delà des chiffres, les producteurs indiens s'inquiètent de percevoir un changement dans le goût de leur thé. « Autrefois, nous avions une vive tasse de thé fort. Maintenant, il ne l'est plus », confirme L.P. Chaliha, un goûteur de thé professionnel.

« Nous sommes vraiment inquiets », affirme Rajib Barooah, un producteur de thé. « Le goût très fort du thé Assam, c'est sa marque de commerce. »

Le thé Assam n'est pas issu du camellia sinensis. Il vient d'une plante dérivée du théier chinois, l'Assam assamicus, et a été introduit en Inde par les Anglais.

Devenez lanceur d'alertes

Combat pacifique pour la Vie





Auteur : Radio-Canada.ca avecAssociated Press

Source : www.radio-canada.ca