Changements climatiques Comment les atténuer et s'y adapter - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/11/2009 à 18h59 par Michel95.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Changements climatiques  Comment les atténuer et s'y adapter

Information recueillie par Michel95

Je suis très étonné qu'aucun politicien n'ait proposé de donner des leçons de natation aux iliens menacés par la montée des océans...

Feraient-ils des progrès?

Entretien avec Michel Jarraud, secrétaire général de l'Organisation mondiale météorologique

· Mieux comprendre le rôle de l'océan

· Coordonner les actions

Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale depuis 2004, Michel Jarraud estime que les changements climatiques seront lourds de conséquences pour le milieu marin.

L'adaptation est tributaire de forts systèmes d'observation et de prévision.

C'est l'objectif de la 3e session de la Commission technique mixte d'océanographie et de météorologie qui se poursuit à Marrakech jusqu'au 11 novembre.

L'enjeu du sommet de Copenhague en 2009 y est omniprésent.

- L'Economiste: Le changement climatique sera-t-il lourd de conséquences pour le milieu marin?

- Michel Jarraud: Il le sera en raison de la hausse des températures de la mer en surface, de l'élévation du niveau de la mer qui auront des effets extrêmement négatifs sur les populations maritimes et la diversité biologique.

Il faut en conséquence prévoir, élaborer des stratégies d'adaptation pour remédier à ces problèmes. Celles-ci sont fortement tributaires des systèmes d'observation et de prévision en milieu maritime.

- A Marrakech, vous tenez la 3e Commission mixte océanographique et météorologique. Qu'est-ce qui ressort de ces travaux?

- Deux axes prioritaires ressortent de cette 3e session.

D'abord, l'observation et ce à travers une meilleure coordination des actions.

L'autre priorité, les recherches.

Aujourd'hui, l'une des difficultés auxquelles la météorologie et l'océanographie doivent faire face est le manque de données de haute qualité avec une diffusion en temps opportun.

A travers l'usage opportun des renseignements de météorologie maritimes.

Il s'agit aujourd'hui de mieux comprendre le rôle de l'océan.

Car, les données et services météorologiques et océanographiques sont essentiels pour assurer la gestion et l'exploitation durable ainsi que la protection des océans et de leurs côtes.

On a plus que jamais besoin d'une coopération active en matière de prévention des ondes de tempêtes et des vagues extrêmes et d'atténuation de leurs effets.

Nous sommes aujourd'hui capables de prévoir des phénomènes extrêmes plusieurs mois à l'avance.

Il suffit d'une plus grande collaboration et savoir aussi quel service il faut développer.

- En décembre prochain se tiendra à Copenhaque le sommet du climat de l'ONU.

Qu'en attendez-vous et que préparez-vous comme plan d'action?

- Beaucoup.

A Copenhague, il y aura en fait deux axes prioritaires concernant les changements climatiques.

D'abord l'atténuation, c'est-à-dire éviter que les changements climatiques ne deviennent encore plus incontrôlables.

Ensuite, l'adaptation avec une meilleure gestion de ce qui ne pourra pas être évité.

En dehors de ces deux axes, il s'agira aussi de prévoir deux mécanismes pour atteindre ces objectifs. Le payeur et les transferts de technologies nécessaires.

Ce que nous souhaitons à travers cette troisième session de Marrakech, c'est de donner aux décideurs la meilleure information qui sera mise à la disposition de tous les secteurs au moyen d'un dispositif coordonné à l'échelon international.

Propos recueillis par
Badra BERRISSOULE

 

Pour en savoir plus sur la situation planétaire

 

........

 

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Michel95
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr