Certifiera ? Certifiera pas les semences ? - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 15/10/2014 à 22h10 par Exo007.


CERTIFIERA ? CERTIFIERA PAS LES SEMENCES ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Certifiera ? Certifiera pas les semences ?

 

Le projet de loi C-18, présentement à l'étude à Ottawa, vise à certifier les semences que les agriculteurs mettent en terre et qui proviennent de leurs récoltes précédentes.

S'il est peu médiatisé, le projet suscite de nombreux débats dans le milieu agricole. À l'occasion de la Journée mondiale de l'alimentation, Métro fait le point sur la question.

(...)

La Loi canadienne sur la protection des obtentions végétales repose sur la convention de 1978. Le projet de loi C-18 vise à faire en sorte que le Canada se conforme à la convention de 1991 en modifiant notamment la Loi sur la croissance dans le secteur agricole.

 

 

(...)

En faveur du projet de loi C-18

L'Agence canadienne d'inspection des aliments défend le projet C-18 en indiquant qu'il «pourrait accroître les investissements dans la sélection des végétaux». Cela permettrait aux agriculteurs d'être plus compétitifs sur le marché mondial, d'après l'agence.

 

 

(...)

Contre le projet de loi C-18

L'Union paysanne s'oppose au projet de loi C-18 parce que, selon elle, il oblige les producteurs agricoles à acheter des semences certifiées. S'ils choisissent des semences libres de droits, ils ne seront pas admissibles au programme de soutien de l'État, selon le syndicat.

«On va toujours dire qu'on ne vous oblige pas, mais dans les faits, vous êtes coincé, a affirmé le président de l'Union paysanne, Benoît Girouard. Si vous voulez être soutenu, il va falloir des semences certifiées. Et les semences certifiées ne sont pas prêtées par les entreprises. Donc, vous êtes obligé d'en racheter et vous ne pourrez pas les réutiliser. La seule façon de les réutiliser, c'est de les faire certifier.»

La remise en terre des semences est permise, mais elle s'avère très compliquée puisque les semences devront être certifiées.

(...)

Que se passe-t-il ailleurs dans le monde ?

 

 

Colombie
La Colombie a adopté en 2013 la loi 970, qui interdisait aux paysans de remettre en terre les semences obtenues à partir de leur dernière récolte.

(...)

Haïti
À la suite du tremblement de terre survenu en Haïti en 2010, Monsanto a fait don de 475 tonnes de semences hybrides

(...)

États-Unis
L'UPOV peut compter les États-Unis dans ses rangs depuis 1980. Le pays d'Amérique du Nord a ratifié la dernière convention en 1999.

(...)

Europe
L'Union européenne (UE) est membre de l'UPOV depuis 2005. À ce jour, elle a ratifié toutes ses conventions.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Marie-Eve Shaffer, publié par journalmetro.com et relayé par SOS-planete

 


PayPlug, la meilleure solution française de paiement en ligne.<br />La sécurisation des données est maximale<br />(cryptage SSL, traitement exclusif sur serveurs PCI DSS).<br />Payplug a reçu le prix des E-commerce Awards 2014,<br />catégorie paiement. Il est partenaire du Crédit Mutuel,<br />la banque des Associations.

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle
Newsletter bimensuelle
, confidentielle et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Toutefois, pour nous soutenir,
pour un surf plus fluide et surtout pour bénéficier de l'autorisation d'accès à toutes les zones clefs, naturellement réservées, pensez à
adopter la version PREMIUM


Donne 15 euro à l'ONG Terre Sacrée,<br />afin qu'elle puisse satisfaire aux critères<br />du Pays des Droits de l'Homme<br />et être reconnue en 2014 d'Intérêt<br />Public par l'Etat Français.<br />
. Vous trouvez le dispositif SOS-planete vital<br />pour la Nature et notre civilisation.<br />En versant la somme de 5000 euros à notre ONG,<br />vous permettez à notre équipe de lanceurs d'alerte<br />de développer au mieux la moitié de ses projets pharaoniques.<br />Votre geste serait un miracle humain !<br />Une preuve que les riches se soucient<br />de l'avenir de leurs propres enfants. <br />Votre don peut être anonyme ou non, selon votre choix

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges ;o)

 





Auteur : Marie-Eve Shaffer - journalmetro.com