Céréalier dans la Marne, il tourne le dos au "tout chimique" - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 27/02/2014 à 15h01 par GuillaumeC.


CÉRÉALIER DANS LA MARNE, IL TOURNE LE DOS AU "TOUT CHIMIQUE"

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Céréalier dans la Marne, il tourne le dos au "tout chimique"

"Le tout chimique est derrière nous" :
Jean-Paul Vinot est céréalier dans la Marne et il tente,
à sa modeste échelle, de protéger la biodiversité qui
l'entoure, sans être bio pour autant.

 

(...)

Après des impasses techniques, certains céréaliers ont compris qu'un tel système avait fait son temps. Ils ont revêtu leur costume d'agronome pour trouver un équilibre entre une "agriculture raisonnable" et l'utilisation de produits chimiques.

C'est le cas de Jean-Paul Vinot, céréalier et producteur de noix sur 240 hectares à Saint-Quentin-le-Verger, dans la Marne. Lui, ça fait 25 ans qu'il tente de trouver des systèmes plus vertueux. Un pionnier dans cette riche région céréalière où la productivité prime sur le reste, venu raconter sa démarche au public du salon de l'agriculture à Paris.

Son point de départ est simple: "l'environnement, si je le dégrade, je suis le premier à en pâtir".

 

 

Sols vivants

Alors il tente de protéger la biodiversité qui l'entoure à travers quatre grands principes: rotation des cultures, intercultures, pas de labour et préservation des haies, pour protéger les parcelles du vent et accueillir insectes et oiseaux locaux.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de l'AFP, publié par lexpress.fr et relayé par SOS-planete

 

L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord. Napoléon 1er

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : AFP

Source : www.lexpress.fr