Cellules souches : renforcer et doubler la masse musculaire - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 16/11/2010 à 17h41 par Tanka.


CELLULES SOUCHES : RENFORCER ET DOUBLER LA MASSE MUSCULAIRE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
Cellules souches : renforcer et doubler la masse musculaire

Des chercheurs américains ont découvert que la transplantation de cellules souches dans des muscles endommagés permettent de les rendre plus fort, d'augmenter leur masse et de stopper leur vieillissement. Leur étude est parue le 10 novembre 2010 dans Science Translational Medicine*.

Le Pr. Bradley Olwin, de l'université du Colorado, explique que les cellules souches de muscles se trouvent entre les fibres du muscle et le tissu conjonctif qui l'entoure. Les chercheurs ont transplanté entre 10 et 50 cellules souches d'une jeune souris donneuse de 3 mois à une autre jeune souris du même âge atteinte d'une blessure musculaire à la patte. Les cellules transplantées ont, semble-t-il, dopé les cellules souches musculaires, en multipliant leur capacité à se renouveler.

"Nous avons constaté que les cellules souches musculaires transplantées à des souris avaient réduit de façon permanente le vieillissement du muscle, maintenant sa force et sa masse" explique le Pr. Olwin. "Avec d'autres recherches, nous pourrons un jour être capables de réduire fortement la perte de masse, de taille et de force des muscles chez les personnes qui vieillissent ainsi que traiter des maladies dégénératives chroniques comme la dystrophie musculaire".

Le Pr. Olwin ajoute que "l'environnement dans lequel ces cellules souches sont transplantées est important car il indique aux cellules qu'il y a une blessure et elles répondent de façon unique". En effet, les chercheurs ont constaté que lorsque les cellules étaient injectées à des souris jeunes ayant des muscles sains, il n'y avait aucun signe de croissance de la masse musculaire.

Au début de l'expérience, les chercheurs ont pensé que cette augmentation de la masse du muscle se dissiperait en quelques mois : au contraire, la masse de ces cellules a augmenté de 50% et leur taille de 170% et elles sont restées en nombre élevé pendant toute la vie de la souris.

"Nous ne savons pas encore pourquoi les cellules que nous avons transplantées ne répondent pas de la même manière à l'environnement qui les entoure que les cellules qui sont déjà présentes [dans le muscle]". "C'est fascinant, c'est quelque chose que nous devons comprendre".

Devenez lanceur d'alertes

SOS-planete





Auteur : genethique.org

Source : www.genethique.org