Ce que pensait déjà C.G. Jung à propos du bruit - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/03/2014 à 19h04 par Jacky.


CE QUE PENSAIT DÉJÀ C.G. JUNG À PROPOS DU BRUIT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ce que pensait déjà C.G. Jung à propos du bruit

 

Notre préliminaire de Jacques :

En septembre 1957 (déjà !), Karl Oftinger, alors professeur de droit à l'université de Zurich, avait demandé à C.G. Jung de rédiger un article sur un problème de société, le bruit.

Jung, en raison de son grand âge, n'avait pas accédé à sa demande mais lui avait adressé une lettre (extrait)

 

"...Le bruit moderne est un élément constitutif de la civilisation moderne, que son orientation prédominante tourne vers l'extérieur et l'étalement et qui a profondément horreur de toute tendance méditative. C'est là un mal dont les racines sont profondes...

Zola a remarqué un jour très justement que les grandes villes sont des holocaustes de l'humanité mais c'est vers elle que va la tendance générale, parce que l'anéantissement est précisément un but inconscient de l'inconscient actuel : il est effrayé par l'accroissement déferlant des effectifs de la population et se sert de tous les moyens pour effectuer un génocide atténué et peu visible.

 

 

Un autre moyen qui peut facilement passer inaperçu, est la destruction du pouvoir de concentration, c'est à dire justement de ce que présuppose l'usage de nos machines et de nos appareillages hautement élaborés.

La vie des masses n'est plus pensable sans eux et ce sont eux précisément qui, de par le manque de profondeur, d'attention et de conscience morale qui règnent, deviennent autant de dangers.

L'épuisement nerveux provoqué par l'agitation mène à l'intoxication (l'alcool, les "tranquilizers" et d'autres poisons) et par là à une diminution toujours plus grande de l'efficacité ainsi qu'à une consomption prématurée de la substance vitale, autre moyen efficace d'amoindrir l'humanité sans que cela se remarque...

 

 

En tant que médecin, je vois tout naturellement plus qu'un autre le côté sombre de l'existence humaine, et je suis donc plus enclin à prendre pour objet de ma réflexion les aspects menaçants de notre temps qu'à fournir les raisons d'une vision optimiste des choses Cela, il y a déjà selon moi bien trop de gens qui s'en chargent."

(Extrait de la correspondance de C.G. Jung - 1955-1957 - Albin Michel)

 

Notre ONG est POUR l'évolution technologique, du moment qu'elle se range au service de l'Homme et de son environnement naturel.

 

Les voyages immobiles et le quantique expliqué aux enfants

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 





Auteur : Jacques

Source : www.terresacree.org