Ce qu'ils pensent de la taxe carbone - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 29/07/2009 à 05h11 par Michel WALTER.


CE QU'ILS PENSENT DE LA TAXE CARBONE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ce qu'ils pensent de la taxe carbone

Peut-être pas de taxe carbone avant 2010

Michel Rocard, président de la conférence d'experts sur la création d'une taxe carbone ou Contribution climat énergie (CCE), a remis mardi 28 juillet, sa copie à Jean-Louis Borloo et Christine Lagarde. La taxe carbone vise les énergies fossiles -pétrole, gaz, charbon- "afin de dissuader les consommations excessives", génératrices d'émissions de gaz à effet de serre.

LES AVIS FAVORABLES

La conférence d'experts sur la création d'une taxe carbone: La taxe carbone sera "un gain économique potentiel significatif", et constituerait un "signal fort envoyé à la communauté internationale", à quelques mois de la conférence des Nations Unies sur le climat de Copenhague, en décembre. "Elle rappellerait que les inconvénients et les risques économiques résultant aujourd'hui de l'institution d'une contrainte supplémentaires sont dérisoires au regard de la menace globale que constitue le changement climatique pour les générations de demain". (communiqué)

Laurence Rossignol, secrétaire nationale PS à l'environnement: "Le PS soutient les propositions de Contribution climat énergie faites par Michel Rocard, mais veillera à ce que le gouvernement n'en dévoie pas les principes. Pour que la Contribution climat énergie soit vertueuse, quatre conditions doivent être respectées. Cette contribution doit être socialement juste et redistributive en direction des ménages géographiquement contraints à l'usage de la voiture. Elle ne peut se substituer à la suppression de la taxe professionnelle ni être prétexte, comme le souhaitent les lobbies économiques déjà à l'oeuvre, à un transfert de charges des entreprises vers les ménages. La taxe doit porter sur les énergies fossiles, et inclure également une modulation des tarifs de l'électricité. Enfin, le produit de la contribution ne peut venir abonder le budget de l'Etat et combler les déficits creusés par la politique fiscale clientéliste mise en oeuvre par le gouvernement, mais doit être exclusivement affecté à l'équité contributive et aux investissements nécessaires pour soutenir les énergies renouvelables et initier une politique industrielle ambitieuse dans une économie décarbonée et sobre en énergie".

Daniel Cohn-Bendit, leader d'Europe-Ecologie: "La taxe carbone est une mesure révolutionnaire, le début d'une transformation de l'impôt. C'est une idée juste, proposée d'ailleurs par le Grenelle de l'environnement. Il ne s'agit pas d'un impôt nouveau et les Français doivent comprendre que la contribution climat-énergie n'est pas fatale. Cette mesure ne peut voir le jour que si elle est socialement juste. La taxe carbone doit être mise sur la table au niveau européen, dès cette année". (Les Echos)

Pour connaître les avis mitigés et les avis contre, merci de cliquer sur "lien utile" ci-dessous.