Ce pauvre Etat en voie de privatisation intégrale ! - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/06/2014 à 22h19 par Jacky.


CE PAUVRE ETAT EN VOIE DE PRIVATISATION INTÉGRALE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Ce pauvre Etat en voie de privatisation intégrale !

 

L'investissement financier de Goldman Sachs dans le programme de réinsertion contre la récidive des jeunes détenus à Rikers Island (New-York) n'est pas anodin. Dans ce cas précis, l'évolution du taux de récidive conditionne les profits de la banque. Par Michel Santi, directeur financier et directeur des marchés financiers chez Cristal Capital S.A

 

 

La ville de New-York est le théâtre d'une expérience inédite. Elle bénéficie en effet d'un prêt de 10 millions de dollars consenti par Goldman Sachs qui investit dans un programme de réinsertion destiné à éviter la récidive chez les jeunes détenus à Rikers Island. Les deniers de Goldman Sachs arrangent donc bien les affaires d'une ville n'ayant plus trop les moyens financiers à consacrer pour lutter contre une récidive, qui touche tout de même près de la moitié de ses jeunes.

(...)

Investissements philanthropiques du secteur privé ?

(...)

Comment Lloyd Blankfein peut-il vraiment prétendre lutter contre la récidive des jeunes alors qu'il s'applique méticuleusement à démanteler tous les programmes publics destinés à les secourir ? Comment oublier - ne serait-ce qu'un instant- que Goldman Sachs fut une des banques à avoir activement participé à l'implosion financière de 2007 et de 2008, qu'elle dut ses bénéfices juteux de cette période à ses manipulations aux dépens de ses propres clients, que ses résultats ultérieurs furent redevables aux fonds publics injectés dans le système financier à la faveur des sauvetages bancaires...? Combien de jeunes finirent-ils leur course à Rikers Island du fait même de la crise provoquée par les agissements de ces banquiers? Il serait opportun de créer des obligations sociales destinées à mettre les banquiers délinquants derrière les barreaux.

(...)

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Un article de Michel Santi, publié par latribune.fr et relayé par SOS-planete

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous gratuitement et confidentiellement à notre nouvelle Newsletter bimestrielle

SOS-planete lui-aussi est GRATUIT ! Merci de contribuer à son financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Michel Santi

Source : www.latribune.fr