Cancer : les nanoparticules, une aide précieuse aux thérapeutiques "standard" ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 06/03/2012 à 17h28 par Fred.


CANCER : LES NANOPARTICULES, UNE AIDE PRÉCIEUSE AUX THÉRAPEUTIQUES "STANDARD" ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Cancer : les nanoparticules, une aide précieuse aux thérapeutiques "standard" ?

 

Très utilisées en chimie et en électronique, les nanoparticules pourraient bien faire partie de l'arsenal de demain pour combattre efficacement certains cancers.

C'est le pari fait par la start-up française Nanobiotix.

Depuis quelques mois, cette dernière mène un essai clinique sur 27 patients ayant développé un sarcome, essai dont les premiers résultats semblent encourageants.

Un million de fois plus petites qu'un cheveu, les nanoparticules suscitent un nouvel espoir de soigner des patients atteints par des cancers inopérables, ou difficiles à cibler.

D'après Laurent Levy, président-fondateur de Nanobiotix, ces molécules seraient capables de décupler l'effet des radiothérapies.

Les expériences menées sur la souris ont montré qu'une fois les nanoparticules, placées au coeur de la tumeur, elles « boostent » l'effet tueur des rayons X émis lors des différentes sessions de radiothérapie.

Afin de vérifier si un phénomène similaire existe chez l'homme, les chercheurs de Nanobiotix ont démarré, il y a quelques semaines, un essai clinique sur 27 patients ayant développé un sarcome, cancer rare touchant les muscles et les membres.

Pour l'instant, le but de l'opération est de vérifier que les nanoparticules d'oxyde d'hafnium (HfO2) sont parfaitement inoffensives pour l'homme.

Les travaux en cours étant plutôt encourageants, les chercheurs travaillent actuellement sur le protocole d'un deuxième essai clinique qui aura pour objectif de démontrer l'efficacité de cette nouvelle technologie adaptée à la médecine.

Dans le meilleur des cas, les premiers traitements couplant radiothérapies et nanoparticules pourraient voir le jour d'ici 2015.

Les données fournies par les chercheurs ont montré qu'il serait possible de traiter des tumeurs inopérables ou difficilement traitables en raison de la trop grande proximité avec d'autres organes qui ne peuvent supporter une trop forte dose de rayons X.

Il serait donc envisageable de soigner, grâce à ce nouveau procédé, des cancers aussi variés que ceux de la prostate, du foie, du pancréas, de l'oesophage, ou du cerveau.
 

Un article de Olivier Frégaville-Arcas, publié par informationhospitaliere.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Olivier Frégaville-Arcas

Source : www.informationhospitaliere.com