Campagne "L'Arche de Quinoa" de l'association Kokopelli - L'atelier

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/05/2016 à 11h28 par Exo007.


CAMPAGNE "L'ARCHE DE QUINOA" DE L'ASSOCIATION KOKOPELLI

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook  Twitter LinkedIn Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Campagne "L'Arche de Quinoa" de l'association Kokopelli

 

N'hésitez pas à partager
cette lettre d'information !

 

L'Association Kokopelli a, aujourd'hui, l'extrême plaisir de lancer “l'Arche de Quinoa”, une campagne internationale à laquelle nous allons inviter à participer tous nos alliés, Gardiens et Gardiennes de Semences, des Amériques Latines.

Les objectifs primordiaux, de cette campagne “l'Arche de Quinoa”, sont de libérer les paysans, et les Peuples, de l'emprise des variétés captives de quinoas - à savoir des variétés qui ont été “protégées” par les fictions juridiques que constituent les Certificats d'Obtentions Végétales de l'UPOV et autres brevets internationaux - en promouvant, par la Fertilité, les variétés de Quinoas du Domaine Public qui, depuis plus de trente années, ont fait la preuve de leur adaptation à des écosystèmes aussi variés que ceux de l'Amérique du nord, de l'Europe de l'ouest, de l'Inde ou encore, du Malawi en Afrique.

 

 

Articles et enquêtes liées à la campagne Quinoa :

Bio-piratage au coeur de l'Anjou

 

Les objectifs primordiaux – et déclarés – de cet article de Dominique Guillet, sont de mettre en exergue certaines pratiques commerciales dans le secteur de la production et de la distribution de la quinoa bio – que cela soit la quinoa bio Bolivienne ou la quinoa bio produite en France, sous licence, à savoir avec paiement de royalties – et tout simplement de susciter une campagne internationale mettant fin à toute attribution de brevets – et autres COVs selon le jargon pathologique et insensé de la Matrix agricole biocidaire – sur cette espèce alimentaire, emblématique des Peuples Andins, qu'est la Quinoa, la Chisiya Mama. Les Peuples Andins ont été martyrisés depuis 500 ans par la Peste Occidentale : ne pourrait-on pas leur laisser au moins la Quinoa – symboliquement ?

La Quinoa dans le Réseau Biocoop : de l'exploitation des paysans de l'Altiplano Bolivien à la promotion de variétés captives cultivées en France

 

Pour participer à cette campagne, c'est ICI

 

La finalité déclarée, de ce second article sur la Quinoa bio-piratée, est d'analyser les réponses désastreuses – pour sa réputation – du Réseau Biocoop, ou, plutôt, de ses diverses hiérarchies privées et coopératives, ou prétendues telles, dans leur réponse du 8 mai 2016, une réponse publique (non publiée publiquement) et demandant un droit de réponse (sans en faire la requête écrite, ou publique, auprès de Kokopelli)

 

 

Pour lire la totalité, cliquer ICI

 

Une actualité de Dominique Guillet, publiée par kokopelli-semences.fr
et relayée par Demain l'homme ex SOS-planete

 

Sur le même thème:

Agriculture Biologique

Le Quinoa... bon pour votre santé!

 

 

TAFTA - Le traité transatlantique,
une sacrée honte pour la démocratie !

 

Pour que pousse la petite graine

 

 

 

 

 

 

 

 





Auteur : Dominique Guillet; kokopelli-semences.fr