C'est le printemps, c'est le temps de faire du ménage ! - #WikiSurTerre

Retour : Accueil

Cette actualité a été publiée le 09/04/2010 à 20h51 par Tanka.


C'EST LE PRINTEMPS, C'EST LE TEMPS DE FAIRE DU MÉNAGE !

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • LinkedIn
C'est le printemps, c'est le temps de faire du ménage !

Les supermarchés canadiens prennent des mesures pour retirer des tablettes les poissons de la Liste rouge

C'est le printemps, c'est le temps de faire du ménage ! Greenpeace en profite pour le point sur les mesures entreprises par les huit plus grandes chaînes de supermarchés au pays en matière d'aliments de la mer issues de pratiques de pêche destructrices. Ont-ils fait le ménage de leurs étalages ?

Il y a un an, les résultats du palmarès Greenpeace des supermarchés indiquaient que les détaillants ne prenaient aucune mesure pour retirer de leurs tablettes les inscrites sur la Liste rouge de Greenpeace. Depuis, plusieurs chaînes ont pris des mesures positives, permettant d'espérer que cet élan se poursuive jusqu'à la publication de notre nouveau palmarès à venir ce printemps.

Une vague de changement dans l'Ouest canadien

Peu après la publication de notre palmarès, Overwaitea Food Group a été le premier à s'engager à retirer de la vente les espèces de la Liste rouge. Des 15 espèces ou groupes inscrits à la Liste rouge de Greenpeace, Overwaitea a retiré le requin, l'hoplostète orange, le thon albacore et l'espadon, et 6 espèces sont encore à éliminer. Le retrait coïncide avec l'entrée en vigueur d'une politique en matière de produits de la mer durables qui désigne clairement l'élimination des espèces de la Liste rouge comme un élément crucial d'un approvisionnement en produits de la mer durables.

Safeway Canada a emboîté le pas en informant ses clients des changements apportés au rayon poissonnerie. Par la distribution de dépliants en magasin, le détaillant a annoncé son engagement à améliorer le caractère durable des produits de la mer et son intention de retirer certaines espèces de la vente. Safeway a réduit de moitié son offre issue de la Liste rouge après avoir retiré six des 12 espèces vendues au moment de l'établissement du palmarès. Parmi les espèces retirées, on compte notamment le mactre de Stimpson, l'hoplostète orange, la légine australe (bar du Chili), le requin, la raie et le pocheteau et l'espadon.

Changement de cap d'une entreprise titanesque

Loblaw, la plus grande chaîne d'alimentation au pays, a été la dernière à annoncer le retrait de quatre espèces de la Liste rouge. Huit mois après avoir divulgué sa politique en matière de produits de la mer, alors le premier détaillant canadien à le faire, Loblaw a annoncé qu'elle cesserait son approvisionnement de requin, de pocheteau, d'hoplostète orange et de bar du Chili. Loblaw vend toujours 10 espèces de la Liste rouge.

Loblaw prend des mesures pour protéger les océans en remplaçant les plateaux auparavant remplis de poissons retirés de la vente par des plateaux vides, et en apposant des affiches expliquant qu'il s'agit d'espèces en danger. Malheureusement, les espèces proposées en remplacement ne constituent pas les choix les plus verts puisqu'il est suggéré de remplacer l'espadon par le thon. Les thons rouges, obèses et albacores figurent à la Liste rouge parce qu'ils sont victimes de surpêche.

De la parole au geste

Metro, en fin de liste du palmarès de l'année dernière, s'est maintenant tournée vers la vente de produits de la mer plus verts. L'entreprise examine présentement les produits de la Liste rouge en vente et communique avec ses fournisseurs afin de trouver des options plus durables, en élaborant du même coup une politique en matière de produits de la mer durables. Metro prévoit que certaines décisions prises à l'égard du retrait des espèces de la Liste rouge soient rendues publiques au moment de la publication de notre palmarès au printemps.

Préparation du nouveau palmarès

Devant la publication imminente du nouveau palmarès des supermarchés de Greenpeace, les détaillants vont au-delà du simple retrait de la vente des espèces de la Liste rouge. Certains mettent la touche finale à leurs politiques en matière de produits de la mer, alors que d'autres se penchent sur la pleine mise en oeuvre des politiques en vigueur. Greenpeace salue les améliorations relevées depuis le dernier palmarès et espère que les retardataires ont pris la résolution de passer à l'action en 2010.

Nos supermarché doivent en faire plus et plus vite. Envoyez une carte postale Greenpeace à votre supermarché. Lien vers : http://www.greenpeace.ca/carteposta...

Source : hns-info.net

Information recueillie par Tanka

Pour en savoir plus sur la situation planétaire