Bretagne : 53.000 m3 d'algues vertes ramassés à la fin août - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 02/09/2011 à 15h30 par Kannie.


BRETAGNE : 53.000 M3 D'ALGUES VERTES RAMASSÉS À LA FIN AOÛT

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Bretagne : 53.000 m3 d'algues vertes ramassés à la fin août

 

53.000 m3 d'algues vertes ont été ramassés sur les plages bretonnes depuis les premiers échouages de l'année. Soit 11 % de plus que l'an dernier. Un bilan établi par la préfecture de région.

L'été meurtrier pour les sangliers costarmoricains s'achève donc sur un bilan à la hausse des algues vertes ramassées en Bretagne en 2011. Quelque 53.000 m3 ont donc été collectés, soit 11 % de plus que l'an dernier.

C'est dans le Finistère que le phénomène a pris une dimension plus spectaculaire, avec 22.011 m3 ramassés en 2011 contre 12.494 m3 l'année précédente. Pour le Finistère, "on s'aperçoit qu'en cette fin d'été, on suit toujours la même évolution qu'en 2010 avec deux mois d'avance, ce qui confirme la précocité des échouages de 2011, qui ont débuté mi-avril, alors qu'ils avaient commencé mi-juin en 2010", note la préfecture.

Les quantités d'algues ramassées dans les Côtes-d'Armor (31.101 m3) sont inférieures au bilan 2010 (33.596 m3), année de faibles échouages.

Aucun chiffre n'est donné par la préfecture de région concernant le Morbihan et l'Ille-et-Vilaine dans la mesure où aucune opération de ramassage n'y a été organisée.

La prolifération des algues vertes "est principalement liée à des concentrations élevées de nitrates dans les eaux, apportés par les activités humaines, en particulier l'agriculture", selon l'Agence de sécurité sanitaire de l'environnement (Anses).

Un plan national de lutte contre les algues vertes a été lancé en février 2010 après la mort d'un cheval et le décès suspect d'un salarié chargé du ramassage pendant l'été 2009.

Outre une prise en charge par l'Etat du ramassage, ce plan prévoit des actions préventives, telle qu'une reconquête de zones naturelles, ainsi qu'une évolution de l'agriculture vers "des systèmes de production à très basses fuites d'azote", via "un appel à projets territoriaux".

 

1 commentaire :

Les algues vertes mettent les élus entre deux feux : le secteur du tourisme d'un côté, celui de l'agro-alimentaire de l'autre. Manque de chance, aucun de ces deux n'a d'avenir. Mais à défaut d'autonomie politique, aucune stratégie d'ensemble ne peut être établie pour les 50 prochaines années. On va donc encore en manger de ces algues vertes et tout seuls : les touristes vont déjà ailleurs.
 

Un article publié par Le Télégramme.com

 

Lance-toi ! Deviens vite lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage !

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Merci de PARTAGER les meilleurs posts partout où vous le pouvez, réseaux sociaux et autres.

 





Auteur : Le Télégramme

Source : www.letelegramme.com

  • Mots clés déclenchant une recherche interne :  
  • Algues vertes