Brésil : nature ou eucalyptus ? - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 26/02/2014 à 02h34 par Exo007.


BRÉSIL : NATURE OU EUCALYPTUS ?

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Brésil : nature ou eucalyptus ?

Aucune place pour l'homme et la faune :
les plantations d'eucalyptus sont un désert vert

 

Le Cerrado est l'habitat naturel de nombreuses espèces animales et végétales rares comme le loup à crinière, le nandou et le tapir.

Située au coeur du Brésil, cette région de savane où vivent également indiens et paysans a déjà été grandement dévastée par l'industrie du soja, les élevages et les producteurs de charbon de bois.

Un nouveau protagoniste participe depuis peu à la destruction de la nature et des moyens de subsistance des communautés traditionnelles : le grand groupe papetier brésilien Suzano et ses monocultures industrielles d'eucalyptus.

« Le groupe Suzano détruit nos moyens de subsistance : nos arbres fruitiers et plantes médicinales, les animaux sauvages et même la beauté de la nature » déplore un leader paysan.

Environ deux tiers du Cerrado ont déjà été défrichés par l'industrie du soja, les élevages et les producteurs de charbon de bois. Depuis peu, un nouveau protagoniste participe aussi à sa destruction : le grand groupe papetier brésilien Suzano et ses monocultures d'eucalyptus.

Le réseau écologiste World Rainforest Movement (WRM) s'est rendu dans le Bajo Parnaíba dans l'État brésilien de Maranhão. Suzano, qui y a déjà défriché entre 30 000 et 40 000 hectares, prévoit de planter 560 000 hectares d'eucalyptus dans cette région du nord-est du Brésil.

Selon le WRM, Suzano compte non seulement utiliser le bois d'eucalyptus dans ses usines à papier mais aussi pour accéder au lucratif marché de l'énergie. Les arbres déchiquetés en copeaux sont destinés à être vendus en Europe aux centrales électriques et aux fabricants de pellets, la politique énergétique de l'UE exacerbant l'utilisation du bois comme combustible.

Les monocultures d'eucalyptus sont une catastrophe pour le Cerrado. Elles causent l'appauvrissement des sols et la chute du niveau des nappes phréatiques par leur énorme consommation en eau. Rares sont les plantes et animaux qui peuvent y vivre.

De leur côté, les communautés rurales du Cerrado ont les pires difficultés à défendre leurs territoires car, bien que vivant et cultivant sur ses terres depuis plusieurs générations, elles ne détiennent à ce jour aucun titres fonciers officiels.

Et l'État octroie à l'entreprise des concessions par dessus leur tête.

Soutenons les habitants du Cerrado en signant la pétition du réseau écologiste World Rainforest Movement adressée aux autorités brésiliennes

(...)

 

Un article de Sylvain Harmat, publié par sauvonslaforet.org et relayé par SOS-planete

 

La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre. Albert Einstein
 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 





Auteur : Sylvain Harmat

Source : www.sauvonslaforet.org