Brésil : Belo Monte, un barrage pharaonique en Amazonie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/12/2012 à 23h59 par mich.


BRÉSIL : BELO MONTE, UN BARRAGE PHARAONIQUE EN AMAZONIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Brésil : Belo Monte, un barrage pharaonique en Amazonie

Raoni dans une école du 19e arrondissement de Paris, le 6 décembre 2012.
V.Wartner / 20 Minutes

 

On le croyait abandonné par les autorités brésiliennes, grâce au combat du chef Raoni. Mais le projet de méga-barrage de Belo Monte est ressorti des cartons sous la présidence de Lula. Les travaux gigantesques ont commencé sur le fleuve Xingu, menaçant les villages indigènes.

Extrait d'un reportage à paraître dans la revue Long-Cours.

C'était en 1989. Un homme étrange, visage barré d'un disque de bois et crâne auréolé d'un cercle de plumes, faisait la une des journaux. Le grand chef Raoni, du peuple Kayapo, avait entrepris le tour de la Terre pour défendre les siennes, de terres, en Amazonie brésilienne. L'un de ses cauchemars était un projet de méga-barrage sur le fleuve Xingu, qui risquait de noyer des territoires indigènes.

Le rusé avait gagné sa croisade. Face au risque de bronca planétaire, la Banque mondiale avait retiré ses financements, le projet de barrage était retourné dans les tiroirs. David avait battu Goliath.

Vingt-trois ans plus tard, me voilà sur une berge du fameux fleuve Xingu. À mes pieds s'ouvre un immense cratère, sillonné par des camions et empli du fracas des pelleteuses. D'ici 2015, un mur de ciment pharaonique couronnera le trou et des millions de mètres cubes d'eau submergeront les terres en amont. Belo Monte, le troisième plus grand barrage du monde, pourra entrer en fonctionnement. Goliath est venu prendre sa revanche.

 

 

Marre des "écolos lourdingues"!

L'hydroélectricité au Brésil, c'est comme le nucléaire en France: un fleuron énergétique, dont se rengorgent les dirigeants, mais aussi un sac de noeuds lorsqu'il s'agit de démêler les arguments des "pro" et des "anti". Les fleuves du Brésil lui fournissent 82% de son électricité. Ajoutez-y un peu de biomasse, du gaz naturel, quelques mégawatts tirés de l'atome et vous obtenez un bouquet électrique à faire pâlir d'envie le plus vert des gouvernements.

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Hélène Seingier (pour la revue Long-Cours), publié par lexpress.fr et relayé par SOS-planete

 

Ce post vous est transmis grâce au dispositif mis en place par l'équipe bénévole des lanceurs d'alerte de SOS-planete. Si vous jugez son contenu intéressant, n'hésitez pas à le partager au sein de votre entourage proche et virtuel (contacts, réseaux sociaux). Un petit clic qui se propagera naturellement sur la Toile. Merci de participer concrètement, ou à votre façon, à cette tâche d'information et d'éveil des consciences, donc à la sauvegarde de notre planète vivante et de l'Humanité.

 

Le module de news "Comment va la belle bleue ?" en grand écran

Lance-toi ! Deviens lanceur d'alerte. Rejoins ceux qui ont la rage ! - Alertes

Recevoir chaque jour les infos scientifiques dans sa boite aux lettres

Le site étrange qui dérange même les anges !

 

........

 

Mine de connaissances - Contacter l'équipe : vivant12)at(free.fr

 





Auteur : Hélène Seingier (pour la revue Long-Cours)

Source : www.lexpress.fr