Brésil : À deux pas du Maracanã, un village indien lutte pour sa survie - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 14/07/2014 à 00h54 par Bras07.


BRÉSIL : À DEUX PAS DU MARACANÃ, UN VILLAGE INDIEN LUTTE POUR SA SURVIE

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Brésil : À deux pas du Maracanã, un village indien lutte pour sa survie

 

Site à quelques mètres du mythique stade Maracanã à Rio de Janeiro, un « village » dédié à la culture indigène du Brésil était menacé de démolition à cause de la Coupe du monde. Sept ans après le début de leur mobilisation, les Indiens ont gagné – en partie – leur combat.

(...)

 

 

C'est en grande pompe que la présidente brésilienne Dilma Rousseff a confié, lundi 30 juin, les clés de plusieurs appartements à une vingtaine de familles indigènes, dans une résidence de la zone nord de Rio de Janeiro.

Tous occupaient depuis 2006 l'ancien Musée de l'Indien, rebaptisé Aldeia Maracanã, le « village » Maracanã, situé à quelques mètres du mythique stade de football du même nom, qui accueille dimanche 13 juillet la finale de la Coupe du monde. Construit en 1862, le vieux bâtiment style art déco, assis sur un terrain de 15 000 mètres carrés, avait été donné en 1910 par le duc de Saxe à l'État brésilien, le dédiant à la préservation de la culture indigène brésilienne.

(...)

En janvier 2014, à quelques mois du lancement de la Coupe du monde, le gouvernement de Rio fait finalement savoir que le bâtiment restera debout et transformé en centre culturel.

 

 

Relogés

Mais les Indigènes, eux, ne pourront plus y habiter. Le programme de relogement « Minha Casa, Minha Vida » (« Ma maison, Ma vie ») est lancé par le gouvernement brésilien. Difficile pour les Indigènes de refuser l'offre.

Certains voient même d'un bon oeil cette nouvelle étape dans leur lutte pour la défense de leur culture.

 

 

(...)

 

Pour lire la totaité, cliquer ICI

 

Un article de Anaïs Lefébure, publié par jolpress.com et relayé par SOS-planete

 

Sur le même thème =>

Indiens du Brésil : les oubliés de la Coupe du monde?
Belo Monte : les Indiens brésiliens veulent faire barrage au barrage
Brésil : les manifestants appellent Dilma Rousseff à respecter les droits indigènes
«Les tribus indigènes, ce sont 350 millions de personnes dans le monde»

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle gratuite

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer à son financement participatif

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Anaïs Lefébure

Source : www.jolpress.com