Bonne ou mauvaise nouvelle : les plages sauvages finiront toutes en mégalopoles béton - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 01/01/2016 à 13h10 par SOS-planete.


BONNE OU MAUVAISE NOUVELLE : LES PLAGES SAUVAGES FINIRONT TOUTES EN MÉGALOPOLES BÉTON

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Bonne ou mauvaise nouvelle : les plages sauvages finiront toutes en mégalopoles béton

 

Une exclusivité de SOS-planete

Mise en ligne le 24 avril 2014 à à 07:34

 

Note de TS : La Vérité n'est pas présentable.
C'est pourquoi elle se cache dans les moindres détails

 

 

Je sais. Je C :

En ce monde, comme dans tous les mondes de notre Univers, quelqu'un qui dépasse la vitesse de la lumière est relativement (e=mC2) mal vu par son environnement
et aussitôt verbalisé

 

Eh ! T'as vu ? Il se prend pour qui ce gonze à roulettes, qui croit aller plus vite que tout le monde ? A plus de 299 792, 458 km/s dans le vide donc

Là on flaire tout de suite l'égo, l'égo sans égal, l'égo sur-dimensionné, qui en met plein la vue, qui adore les spectateurs, qui se la sur-joue, qui se tortille en tous sens pour un rond dans l'eau, comme un ver de terre écrasable, et qui va même jusqu'à déplacer des sphères au moment du décollage...

Certains –c'est dire !- vont jusqu'à renifler un berger malin, avide de pouvoir sur autrui et en mal de douces et tendres brebis, berger vaguement loup en effet qui, dans tous les cas, aimerait mieux les voir passer par ci, par là, plutôt que se jeter toutes ensemble toutes crues –et sans un bêlement, un seul !-

dans le premier gouffre venu

 

 

Je sais. Je C :

en ce monde, une toute petite structure comme « Terre sacrée », dont je suis secrétaire général, une nano-association qui remonte le courant comme un nano-banc de saumons mêmes pas phosphorescents, devient vite un dangereux morpion qu'il est préférable d'éviter si l'on tient -comme il va de soi ! Puisque le jeu est fait pour ça !- à continuer à réciter son Carpe Diem perso ou en famille, au fil de l'eau... des égouts non potables d'une ville improbable

 

Je sais. Je C

 

Alors, puisque je sais -ou crois savoir- et que je ne sais même pas moi-même pourquoi je sais, mis à part pour la troisième lettre de l'alphabet et la « trouvaille » d'une pièce de puzzle, d'un morceau représentant un sourire, lequel m'a permis de « deviner » -illico presto à l'âge de 8 ans, avec l'aide j'avoue d'une petite amoureuse- que c'était un puzzle de la Joconde qu'on venait de m'offrir là

 

La Joconde ! N'importe quoi !

 

 

Le tableau de Léonard –de Vinci, pour les intimes ;o)- n'étant pas imprimé sur la boite, comment aurais-je pu en effet en prendre conscience autrement ou sans avoir à reconstituer bêtement le puzzle, probablement en entier, tant qu'à faire...

Voilà pourquoi il n'est pas forcément nécessaire de se remplir le cerveau jusqu'à ébullition pour découvrir, en passant, qu'on a la capacité intime -intrinsèque- de voyager quasiment gratos dans l'ensemble des multivers, comme... à l'intérieur de Soi

Et sans avoir pour autant à faire appel à l'ensemble des données biologiques -entre autres inscrites, qui s'inscrivent en permanence et seront inscrites à jamais- contenues dans l'infinité des Data Center, virtuels mais néanmoins opératifs au coeur même de la Matrice

 

Mais je ne suis pas un castor ;o)

 

Alors, au fil de l'eau -nous sommes au fil de l'eau, souvenez-vous- je me permets soudain de me métamorphoser en castor, sous vos yeux forcément ébahis, et d'entreprendre la construction d'un barrage de branches, pour perturber votre descente -d'adrénaline ?- afin que vous ayez le temps d'entendre, entre deux tourbillons rapides d'eau grise,

le billet d'humeur de Googlemich

 

 

Rassurez-vous :

il sera court, bien qu'il soit déjà classé parmi les longs métrages de série b01235812 et qu'il n'y ait à ce stade déjà presque plus un chat à cette adresse

Mais on sait tous que le temps est relatif

 

STOOOP !!!

 

Que celle ou celui qui suit encore, à cet instant présent, s'arrête ICI-même (point d'insertion des résonateurs ;o) tout NET...

Il n'y a pas de Voie, personne à suivre, aucun mot

Rien de prémâché, ni de tout cuit

D'ailleurs Cui-cui, tiens ! En pleine poire ;o)

 

Oui nous vous conseillons préventivement

de déguerpir vite fait, bien fait

 

 

Ainsi toi, tu n'en sauras pas plus au sujet du sable.
Tu ne sauras pas. Jamais Personne ne saura. Point

Et à poings fermés, on pourra donc tous continuer à se payer de belles tranches de sommeil paradoxal

 

Faire CARPE DIEM, ouf !

A quoi bon au juste connaissances et Savoir ?

A quoi bon Jaguar et colibris ?

Rien que du bon pour la poubelle ;o)

 

Ah ! –Sursaut manifeste du rédacteur!-
C'est à propos du Carpe Diem justement !

 

Tout le monde va tomber d'accord, vous allez voir. C'est mathématique, c'est la loi de la pesanteur qui va s‘exercer sur nous tous et rapatrier ainsi quatorze milliards de pieds sur Terre

La Gravitation Universelle, jamais démentie, malgré l'exploration récente des sous-jacements quantiques !!!

 

 

Au passage –cuti de rappel- le bien, le mal, la morale de pacotille, c'est maous pipeau ! Seule est intelligente et respectable la tendance vers un subtil équilibre, sans surtout jamais l'atteindre Sinon, autant être resté au Pas radis, pas vrai ?;o) Pas faux en tout cas ! Bon on s'en fout ;o)

Fermer la parenthèse

 

Oui ! On ne naît tout de même pas ICI, sur Terre, à cette époque, pour venir s'emmerder (gros mot détecté) à mourir dans un hyper-zoo de cages en béton, empilées les unes sur les autres, à la limite de l'intrication quantique

 

 

On est bel et bien tous là pour rien d'autre que VIVRE ! Vivre ! A fond ! Comme un frisson qui parcourt fugitivement toutes les cellules de nos corps, cellules musculaires, nerveuses, cérébrales et neuro-intestinales incluses, car -si vous ne le savez pas encore !- on a un deuxième cerveau dans le derrière.

(le mot "cul" -d'où la culotte- est marqué dans le dictionnaire et donc agréé par l'Académie Française ;o)

 

VIVRE ! Vivre ! A fond !

Jusqu'à ce que mort s'en suive...

 

Majestueuse

Ironique, rutilante et coupante

 

On est bel et bien, ici ou là,
pour faire Carpe Diem géant,

pour profiter pleinement de chaque jour présent, des rayons chauds de notre naine jaune à nous, celle qui éclabousse nos visages de ses giclées parfumées.

L'énergie, celle-là même qui permet à chacun d'être VIVANT
et d'en avoir pleine conscience !!!

 

 

Vous allez me dire :

« Oui, mais Monsieur Googlemachin, vous et votre équipe de prétendus lanceurs d'alerte, vous nous faites vraiment chier (gros mot détecté. Cliquer ICI pour acheter notre Eradicator) chier donc chaque jour avec SOS-planete, à chialer sur la planète qu'on est en train de dévaster soit, mais bon : qu'est-ce qu'on y peut réellement ?

Nous, si on vous écoute, on se sent carrément coincé entre les meubles de cuisine, les enfants-smartphones à donf, Mamy qui moralise et la télé qui joue toute seule au beau milieu du tout, dans une odeur de chenille grillée

 

Hein, nous, vous nous comprenez, vous, Terre sacrée, SOS-planete, on ne sait plus, enfin bref vous qui donnez l'impression d'en savoir plus que la moyenne, l'impression en quadrichromie de tout comprendre, comme si tout allait de soi, vous qui semblez avoir activé 97% des capacités non ordinairement utilisées des cerf-veaux droit et gauche, tout en donnant l'air d'avoir enterré la recette d'une antique potion magique ou ou d'avoir caché les balbutiements de quelque équation transcendantale...

vous comprendrez qu'on rencontre, nous autres -simples terriens, pauvres mortels ?- quelques difficultés particulières à faire vraiment big Carpe Diem dans ces conditions, abreuvés que nous sommes des informations de science fiction que vous nous distillez à longueur d'années, et qui déracineraient probablement un rat de laboratoire...

On a plutôt envie d'un bon coup de Roundup à la santé de la Joconde, vivante ou morte, voire momifiée.

 

 

Oui, après tout, c'est vrai, vous avez raison :
des terres, il y en a une bonne dizaine de milliards
par galaxie !

Dans notre Voie Lactée, une pour chacun de nous
ici-bas en ce moment !

 

Un vrai bac à sable !

 

Alors, si l'une d'entre elles a décidé de se transformer en machine à sous pour milliardaires en mal de voyages intersidéraux coloni$ateur$ et que tout le monde se la ferme, après tout qu'est-ce qu'on peut bien s'en foutre !

Une de plus, une de moins

on n'en est vraiment pas à une près, vous l'imaginez ?

Et puis chacun est libre chez soi, non ?

On appelle ça le libre-arbitre, si je me souviens bien

 

 

Non, en fait pas d'accord !

 

Celle-ci, de terre, a l'Afrique, la France, la Gaule, la Guadeloupe, les Galapagos, l'ex-URSS, les ami(e)s, les habitants habités de mon village et jusqu'à mon propre fils... Cette terre-là c'est la mienne, It'is my Earth !!! Bien que je n'en soi qu'une fourmi locataire.

Sur les autres, je n'y ai rencontré aucune girafe, ni le moindre hippopotame

Pas de tigres, pas de lapins, pas de libellules, pas de chiens, pas de chevaux, pas de dauphins...

 

Et surtout aucun Homo sapiens

 

Homo ça quoi ? Homo çà pionce ? Homo ça coince ?

 

 

Quelques anges, il est vrai

Mais là je vous arrête tout de suite : il y en a aussi sur Terre ! Et ils sont nuées !

 

Nuées ?

N'importe quoi vraiment : des anges sur Terre !
Des nuées d'anges !

Autant essayer de faire parler un pétard à la messe dominicale ou au mess des officiers de la gendarmerie nationale ;o)

 

Etre ange - Naître ange

 

Oui ben étrange, je sais, mais pas plus tard que tout à l'heure, j'en ai flashé un. D'ange ! Androgyne il va de soi. De la famille des mammifères, si vous voulez savoir, ordre des primates...
Il porte même un nom. Enfin, je crois ! Enfin, je ne sais plus. Comment voulez-vous que je sache ? Franchement je ne C plus, moi ;o)

Hold-up dans l'Inconscient N° 01235612 ? Enfin peu importe !

 

 

Vous ne me croyez pas, vous ne m'avez jamais cru

Ouf ! Bienheureux que vous êtes !

 

Ne me croyez donc pas sinon je vous raconte la légende tibétaine du diable et de ses disciples... (A suivre sur demande)

Vous ne me croyez pas et je sens même que

vous vous dîtes :

« Là il délire grave, ça va trop loin, le Mich nage à contre-courant
en plein tzunami d'illusions. Il va périr noyé dans son propre Kharma, entraînant dans son sillage tous les marins d'eau douce, les anges étranges et dérangés !

Le Mich est au bord du

naufrage »

ou quoi ?

 

 

No frage !!!

 

Justement, à propos de l'illusion : la Beauté


Je parle de la beauté simple, magique, nature qui vibre, vit au-dedans du véhicule de peau et rayonne par tous les ports, tout en grandissant dans un monde qui, du Portugal à la Suède, ressemble plus à une Carte Bleue qu'à une Belle Bleue

Oui la beauté, que vaut-elle, si elle est moche au-dedans ?

 

La vraie Beauté n'est JAMAIS une illusion

 

Et si l'Univers
n'était en fait
qu'un hologramme
pluridimensionnel
intelligent,
savamment ordonné
et auto-pensé ?

Couic ! Pourquoi se le cacher ?

 

Et si en plus c'était nous

qui en donnions le sens ?

 

 

Car, de sens, en fait,
y en a-t-il vraiment un,
un d'indéniable ?

 

En tout cas à première vue pas pour nous,
les nécessairement quasi-amnésiques de no-sens
nous les voyageurs de l'espace-temps
en provenance de la Matrice quantique
à destination de toutes les planètes habitables
en pause actuellement sur la Belle Bleue
car ses plages sont imprenables
-IMPRENABLES ?-
et ce Soleil jaune unique

ATTENTION : retour matrice bientôt IMPOSSIBLE !

 

 

Un sens ?

Nous ? Les nécessairement quasi-amnésiques de naissance

Oui nous le sens

 

L'essence,
quant à elle, est fournie à profusion,
puisque tout est énergie

 

Merci l'Albert, c'est spontané, je t'M !


Albert Einstein bien sûr !

Tu es beau ;o)

 

 

Mais revenons à nos moutons.

Nos moutons ? Quels moutons ? Un mouton, deux moutons, vingt-cinq moutons, deux mille cent cinquante six moutons ou poissons et un loup, plusieurs milliards de moutons vivants en troupeau de passage...

Olala, on va finir par s'endormir !

 

Alors Fête de beaux rêves !

Non je plaisante, ce n'est pas fini, pas encore tout à fée,
je vous ai gardé le meilleur pour la faim et le courrier ne part pas avant l'aube

 

 

Donc : on en était au Carpe Diem

Alors je vous le dis en bref et sans enjolivures :
mon Carpe Diem à moi c'est de croquer dedans à belle dents, de A à Z et de Z à A, mais c'est aussi, avec celles et ceux que j'aime et qui m'M, et dans la mesure du possible,

d'essayer, de faire au mieux,
en utilisant l'amplificateur maison,
disponible à tous depuis 1995,
et amélioré en conséquence

pour que l'Humanité et toutes les espèces vivantes puissent un jour s'extraire des griffes des dinosaures à pognon, sans passer par la case 2.150 ans d'incarcération dans du béton armé, arraché aux plages, loin des yeux

Faire Carpe Diem à leur tour

 

Prétention ?

Puisque vous le dîtes !

Parce que ce qui se trame sur cette exoplanète-là

est réellement un matricide et mérite tout de même quelques instants d'attention, en plus de tous les Carpe Diem que vous ne pouvez même pas vous imaginer, au regard de l'amnésie qui frappe tout groupe de nouveaux nés

 

 

Disons qu'un peu d'empathie, de gentillesse, d'amitié, de chaleur pour toutes celles et ceux, présents et à venir, pour nous-mêmes et tous les autres nous-mêmes, disons qu'un peu d'Amour ne ferait pas de mal

Qu'un peu de nous, oui de nous, ne ferait de mal à personne

 

Sur ce,
je vais vous laisser vous enfilocher "librement" sur la Toile,
non sans vous apprendre justement
comment, de nos jours, on fait
-non pas les bébés-
mais le

béton

 

Ah ! C'est moins agréable ;o)

 

Et bien en prenant du sable évidemment. Nigauds ;o) Tout simplement

Oui du sable, mais où ?

Ben oui où ?

 

 

Je vous le donne en mille :

de partout, de partout ils raclent les plages ensoleillées et sauvages, du Maroc par exemple, et en certains endroits du monde, ils plongent avec des tubas et remontent, dans des sacs en jute, le sable ramassé tout autour des barrières de corail multicolore, avec tout l'écosystème qu'il renferme

Le tout finit sur des milliers de cargos géants et part en châteaux de sable pour classes moyennes, en mille millions de volatiles gratte-ciel$ !

 

Vous ne me croyez toujours pas ?

Alors allez vérifier par vous-même sur le champ
Un reportage est passé hier à ce sujet sur Arte

Le voici -clic !- pour 6 jours encore en replay

Vos yeux vont en rester muets

Une fois de plus ?

 

Pourquoi dans ce cas ne pas s'en prendre au sable des déserts ?

Cela causerait sûrement moins de dégâts

Tenez-vous bien

Assis vous être ?

 

C'est à hurler

 

Ce n'est pourtant pas drôle !

Voire pathétique

C'est en fait à mourir de rire !!!

 

Comme quoi on peut avoir le Carpe Diem facile, style fou-rire global,
en constatant seulement l'étendue inadmissible des dégâts

et beaucoup moins en se bouchant les oreilles ;O)

Ou alors envoyez-nous vos photos pour la campagne
"oreilles bouchées" : vivant12)at(free.fr

 

 

Je t'échange mon rivage
contre ton mirage...

 

Nous en sommes là

Le sable fossile du désert est inutilisable pour la construction. Ses grains, polis par le vent, sont trop ronds pour le béton

Juste bon pour le verre, les bouteilles et les coeurs silicates de nos ordinateurs

Mais, dans ce cas, il est TROP CHER

Il faudrait en effet dérouler des rubans de bitume en Maghreb et autres émirats. Imaginez un peu le prix des pâtés, le prix des mégalopoles, le prix des mirages ridicules, qu'on préfère apparemment à la Matrice biologique, à l'intelligente et consciente chimie du carbone

 

Vous êtes trop beaux !!! Trop vrais !!!

Je vous M

 

Chimie régie par des lois qui ne doivent rien à personne,
paradoxalement à personne d'autre que NOUS-MÊME

 

Merci à nous tous pour nous tous

 

Les premières aurores. L'aube va se lever. Je ne la verrai pas, quoique !

 

A suivre

 

Aujourd'hui, CARPE DIEM

fête de beaux rêves

 

Un billet amical de Googlemich, bref amoureux de la Vie, avec extra unités carbone)at(ssociées 1234699913, publié par SOS-planete

 

Exclusif : le calendrier de la fin des ressources de toute nature

 

 

Et maintenant une petite histoire, écrite par Googlemich, dans le vol Air France Marseille-Marrakech, et lue par le Fred
(enceintes à donf !!!)

 






 

Contact rédaction ICI : vivant12)at(free.fr

Toute cette agitation a évidement un coût
(en début de phase exponentielle)

Merci donc de nous donner les moyens de renforcer cette action,
vivante, vitale et vivifiante, sur le Réseau Mondial

 

 

 

 

Rejoignons-nous : il s'agit d'une Alliance

Permalien de ce message

 

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du
site étrange qui dérange même les anges !





Auteur : Googlemich avec unités carbone@ssociées 1234699913

Source : www.terresacree.org