François Villon : Frères humains, qui après nous vivez, N'ayez les coeurs contre nous endurcis...

Biomasse: le miscanthus bientôt mieux connu - Le Vrai d'UFO's ;o)

Accueil

Cette actualité a été publiée le 13/04/2010 à 12h34 par Lo.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Biomasse: le miscanthus bientôt mieux connu

À la coopérative de déshydratation Coopédom (Domagné, 35), l'objectif des 400 ha de miscathus implantés sera atteint cette année. L'ensemble de ces ha sera productif en 2012, ce qui permettra à la coopérative d'atteindre son objectif de réduction drastique de sa dépendance énergétique, via le remplacement du charbon par du miscanthus et du bois. Un foyer biomasse a donc été installé en 2009 en remplacement de l'un des deux fours à charbon. La mise en service de ce four, cumulé avec les gains du préfanage ainsi que les optimisations de l'usine permettront une réduction de 59 % de CO2 par tonne de produit séché.

Récolte en cours

La récolte de miscanthus 2010 est en cours. Les mêmes machines que pour l'ensilage traditionnel peuvent être utilisées, avec des réglages sur les becs de récolte. La biomasse récoltée est ensuite conditionnée de deux manières, selon le type de débouché : en vrac pour une valorisation dans des installations industrielles comme le four biomasse de la Coopédom, et sous forme de granulés pour les chaufferies collectives et individuelles.

Tests de combustion

Dans sa démarche de recherche d'informations sur la culture du miscanthus, la Coopédom travaille en partenariat avec l'association Aile.

Les biocombustibles produits par la Coopédom seront en effet testés en laboratoire puis brûlés dans 10 chaudières polycombustibles de marques et puissances différentes, en partenariat avec des particuliers, agriculteurs et collectivités.

Dans chaque site, Aile évaluera les performances de la combustion et les émissions atmosphériques en les comparant à ceux du bois. L'objectif est d'identifier à la fois les bonnes pratiques au niveau de la composition des combustibles, mais aussi de définir l'adéquation des chaudières avec la biomasse herbacée ainsi que les réglages nécessaires pour la combustion de ce type de biomasse. L'enjeu est de diversifier les sources de biomasse tout en garantissant de bonnes conditions de combustion et en limitant les émissions atmosphériques.

Aile effectue ces travaux dans le cadre du projet européen "Green Pellets", qu'elle coordonne. Le projet a pour objectif d'identifier les conditions nécessaires au développement de filières bio-combustibles compatibles avec l'environnement et la production alimentaire.

Repères :

1 ha de miscanthus (15 t. de MS) aporte l'équivalent de 7200 l. de fuel ou 71 MW par ha/an

Association d'initiatives locales pour l'énergie et l'environnement Aile


Source: Paysan breton

Info sélectionnée par Lo

SOS-planete

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter Lo
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.