Biodiversité : Lettre des Aires Protégées en Afrique de l'Ouest - juillet 2014 - L'atelier

Accueil

Cette actualité a été publiée le 05/08/2014 à 22h02 par Exo007.


BIODIVERSITÉ : LETTRE DES AIRES PROTÉGÉES EN AFRIQUE DE L'OUEST - JUILLET 2014

  • Google+
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • Google+  FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr
SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre
Biodiversité : Lettre des Aires Protégées en Afrique de l'Ouest - juillet 2014

 

En général, ceux qui travaillent pour la conservation à une échelle globale, qui traitent des affaires « importantes » de ce monde, qui vont aux grandes conférences, siègent aux conventions internationales, rencontrent les faiseurs d'opinions, côtoient les médias... regardent les activités menées localement avec beaucoup de condescendance.

(...)

Ceux qui travaillent localement, sur le terrain comme on dit, qui gèrent des parcs, des réserves au jour le jour, des associations environnementales villageoises, des projets de conservation...regardent le plus souvent ces faiseurs de discours comme d'infatigables bonimenteurs.

 


Vol de pélicans - parc national du Djoudj, Sénégal

 

Des gens qui ont le temps de parcourir le monde pour se retrouver entre eux et se rassurer sur ce qu'ils croient savoir, tandis que la réalité leur échappe, simplement parce qu'ils s'en tiennent trop loin. Ils parlent, ils écrivent, ils conceptualisent mais au final, ils ne changent rien.

(...)

Cette division est facile. Chacun n'a qu'à s'occuper de son échelle et le tour sera joué.

Celui dont la préoccupation, chaque matin, est de savoir combien de rhinos ont peut-être été braconnés dans sa propriété au cours de la nuit, celui-là n'a que faire des engagements internationaux qui n'engagent que ceux qui les écrivent, et finalement personne.

Celui qui parcourt les couloirs de la CITES à la recherche du meilleur compromis pour que le trafic des cornes de rhino cesse, qui sait que sans casser ce trafic, rien ne sera durable, celui-là ne s'intéresse pas au quotidien du gestionnaire et à son angoisse matinale.

Pourtant tous deux travaillent au même résultat. Mais ils s'ignorent...

(...)

 

Pour lire la suite, cliquer ICI

 

Un article de Geoffroy MAUVAIS, publié par mediaterre.org et relayé par SOS-planete

 

Sur le même sujet => Valorisation et exploitation durable des aires protégées d'Afrique occidentale : un nouveau défi, mythe ou potentialité ?

 

Pour en savoir plus que visible, abonnez-vous à notre nouvelle Newsletter bimestrielle, confidentielle, cryptée et GRATUITE

Le site SOS-planete lui-aussi est GRATUIT !
Merci de contribuer à son financement participatif

 

L'Actualité vraie sur votre mobile du site étrange qui dérange même les anges

 





Auteur : Geoffroy MAUVAIS

Source : www.mediaterre.org