Ce bébé Langur chinois -en voie d'extinction- est roux à la naissance. Adulte, il devient noir !

Biodiversité : la France a perdu 10% de ses oiseaux communs nicheurs - Demain l'Homme

Accueil

Cette actualité a été publiée le 12/08/2009 à 12h31 par OapTao.

SOMMAIRE de Demain l'Homme - Accès aux derniers articles quotidiens du module principal WikiSurTerre Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Biodiversité : la France a perdu 10% de ses oiseaux communs nicheurs

Information sélectionnée par Jean-Marc

En vingt ans, la France a vu sa population d'oiseaux nicheurs diminuer de façon inquiétante, selon le Muséum national d'histoire naturelle qui a lancé une étude sur le Suivi temporel des oiseaux communs (STOC). Le chercheur Frédéric Jiguet, qui coordonne ce programme, explique au journal Ouest France, que ce déclin est dû à une dégradation de leur habitat. “En particulier dans les campagnes avec l'intensification des pratiques agricoles, comme le recours aux pesticides qui tuent les insectes dont se nourrissent les oiseaux, l'arrachage des haies et la culture de nouvelles variétés”, rapporte-t-il. Sur île d'Ouessant par exemple, l'arrêt de l'agriculture est la cause de la disparition d'espèces spécialisées. A leur place, aujourd'hui, on observe des espèces d'oiseaux généralistes, comme la mésange charbonnière, en nette augmentation.

Les changements climatiques sont aussi responsables de cette diminution des oiseaux nicheurs. Les quinze espèces les plus sensibles au réchauffement comme la fauvette des jardins ou le roitelet, ont vu leur nombre décroître. En revanche, les oiseaux bien adaptés aux climats chauds, comme la perdrix rouge, vont certainement dans l'avenir augmenter. “Depuis 2000, ce déclin tend à se stabiliser”, constate Frédéric Jiguet. Les mesures du Grenelle de l'environnement en agriculture (réduction des pesticides, engrais) et les corridors végétaux mis en place pour permettre aux oiseaux de se déplacer vers le Nord, favorisent certainement cette tendance. Toutefois, l'ensemble de la biodiversité n'est pas encore en stade de stabilisation. “On ne sait rien, prévient Frédéric Jiguet, des 1000 espèces d'abeilles, en France, alors qu'elles jouent un rôle majeur dans la pollinisation.”

La France en ratifiant la convention sur la diversité biologique, “reconnue comme une préoccupation commune à l'humanité”depuis la Conférence des Nations Unies sur l'environnement et le développement en 1992 à Rio, s'est engagée à assurer la conservation de la biodiversité. BirdLife International signalait en 2008 qu'une espèce d'oiseau sur huit est menacée de disparition dans le monde à cause surtout du changement climatique et de la déforestation auxquelles s'ajoutent en autres l'introduction d'espèce exotiques envahissantes.

  • Lire les commentaires
  • Lien utile / source de l'actualité
  • Modifier cette actualité
  • Contacter OapTao
  • Recommander cette actualité
  • Imprimer cette actualité
  • FaceBook
  • Twitter
  • Linked in
  • Tumblr
  • FaceBook   Twitter
  • LinkedIn  Tumblr

Commentaires des internautes

Laisser un commentaire sur cette actualité

Aucun commentaire n'a encore été déposé sur cette actualité.